Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les assurances FLOApour protéger vos proches,
mais aussi vos biens !

Gamme Assurances

Les assurances essentielles

Les assurances Prévoyance

Quelle que soit votre situation, vous trouverez certainement un contrat d’assurance FLOA Bank pour vous assister.

Besoin d'Aide

  • Comment puis-je souscrire une Assurance Scolaire ?

  • Comment fonctionne l'assurance crédit ?

  • Comment souscrire à une assurance Perte et Vol des achats et moyens de paiement ?

  • Comment souscrire à mon assurance Multi Risques Habitation ?

  • Comment souscrire en ligne l’assurance du prêt immobilier FLOA Bank ?

Le guide de l’Assurance

Qu’est-ce qu’une assurance ?

Basée sur la notion de risque, une assurance permet à une personne de se protéger contre un certain nombre de dommages potentiels. En cas de survenance d’un sinistre garanti par l’assureur, l’individu assuré bénéficie de ses services d’assistance et d’une compensation financière versée selon les conditions établies par le contrat (ou la police) d’assurance.

L’aspect aléatoire des événements couverts par une assurance est une obligation de principe qui repose sur 3 critères :

• le futur (sont assurés les sinistres qui ne se sont pas encore produits) ;

• l’incertain (sont assurés les sinistres qui ne peuvent pas être prévus ou anticipés) ;

• l’involontaire (sont assurés les sinistres qui n’ont pas été prémédités par l’assuré).

La garantie minimale la plus souvent requise en termes d’assurance est la Responsabilité civile. Incluse d’office dans les contrats d’assurance considérés comme indispensables (assurance auto, habitation, scolaire…), la Responsabilité civile garantit l’indemnisation des dommages matériels et/ou corporels causés à un tiers par l’assuré et tous les ayants droit : enfants, conjoint…

Les garanties protectrices sont activées par l’assureur en contrepartie du versement par l’assuré d’une somme d’argent appelée « cotisation » ou « prime » d’assurance.

Pourquoi souscrire une assurance ?

Si la plupart des assurances ne sont pas obligatoires sur le plan légal, force est de constater qu’elles s’avèrent souvent salvatrices dans les moments les plus difficiles !

Parce qu’il est impossible de prévoir à l’avance un accident, une catastrophe, une maladie, un décès et l’ensemble des risques pouvant survenir de manière aussi soudaine qu’aléatoire, il existe aujourd’hui des offres d’assurance dans tous les domaines pour protéger les personnes, leurs projets et leurs biens les plus précieux.

Grâce aux lois successives qui ont ouvert à la concurrence l’ensemble du marché français des assurances, ces dernières sont aujourd’hui beaucoup plus accessibles, avec un rapport qualité/prix plus attractif que jamais !

Qu’est-ce qu’un sinistre ?

Sur le plan juridique, un sinistre désigne un événement prévu dans le contrat d’assurance, dont la survenance oblige l’assureur à exécuter la prestation de compensation préalablement convenue avec l’assuré (indemnité, capitale ou rente). Pour être pris en charge, le sinistre doit être déclaré dans un délai considéré raisonnable par l’assureur suivant sa réalisation. Un délai réduit à 48 heures lorsqu’il s’agit d’un vol.

À noter que la définition exacte d’un sinistre ainsi que l’étendue des garanties correspondantes dépendent directement des termes employés dans chaque contrat d’assurance. Voilà pourquoi il est si important de lire attentivement les conditions générales et particulières d’un contrat avant de vous engager.

Parmi les sinistres les plus fréquemment observés par la Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA), on retrouve notamment les accidents de la route, les dégâts des eaux, les incendies ou encore les vols.

BON À SAVOIR
Dans le cadre de la Responsabilité civile, il n’y a sinistre que lorsque la victime demande un dédommagement au responsable assuré. Autrement dit, c’est la réclamation du tiers qui constitue le sinistre.

Qu’est-ce qu’une franchise en assurance ?

En droit des assurances, une franchise est la somme ou le délai qui reste à la charge de l’assuré lorsque survient un sinistre garanti. Si de nombreux contrats d’assurance comportent une franchise, celle-ci n’a aucun caractère obligatoire sur le plan légal. En effet, l’assureur est libre de la prévoir ou non dans son contrat d’assurance, mais aussi de fixer son coût ou sa durée selon la formule choisie par l’assuré.

Dans tous les cas, chaque police d’assurance a l’obligation d’afficher clairement le montant et la durée des franchises qu’elle applique ainsi que la manière dont elle les calcule. En règle générale, plus les cotisations que vous payez sont élevées, plus le montant et le délai de la franchise réclamés par l’assureur sont bas (voire inexistants).

BON À SAVOIR
Lorsque la franchise correspond à une somme d’argent, elle ne peut être appliquée à l’assuré que si le sinistre constaté engage sa responsabilité. Lorsque les dommages ont été causés par un tiers, il n’a donc aucune franchise à payer !

En quoi consiste le délai de carence ?

À ne pas confondre avec le délai de franchise, le délai de carence intervient dès le jour de signature d’un nouveau contrat d’assurance. Durant ce laps de temps, qui varie de 1 à 12 mois selon les organismes et les formules d’assurance, l’assuré ne peut faire jouer les garanties ni être indemnisé d’un quelconque sinistre. Par conséquent, soyez toujours attentif à ce type de clause contraignante au moment de choisir votre assurance et, surtout, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence !

Côté assureurs, le principe de carence leur permet d’éviter « l’anti-sélection », c’est-à-dire le fait que certains clients s’assurent dans le but de couvrir un sinistre dont ils sont sûrs de la survenance. Non négociable, le délai de carence doit obligatoirement être mentionné dans les conditions générales de votre contrat d’assurance. Toutefois, chaque compagnie reste libre d’en définir la durée et les modalités.

Qu’est-ce qu’une prime d’assurance ?

Aussi appelée « cotisation », une prime d’assurance est le montant annuel que doit payer l’assuré à son assureur afin de bénéficier des garanties protectrices définies par contrat. Selon les offres, la prime d’assurance peut être réglée en une fois (à la date anniversaire), chaque trimestre ou via des cotisations mensuelles.

La plupart des contrats d’assurance sont « à tacite reconduction », c’est-à-dire qu’ils se renouvellent chaque année de façon automatique, sans que l’assuré n’ait à intervenir pour prolonger son contrat. Si l’assuré souhaite résilier son assurance, il doit en faire la demande par écrit dans le respect des règles fixées par le Code des assurances et des conditions de son contrat.

Vous l’aurez sans doute remarqué : les primes d’assurance varient considérablement selon les compagnies, les types de contrat qu’elles proposent et l’étendue de leurs garanties. D’où l’intérêt grandissant pour les comparateurs en ligne qui vous permettent de personnaliser vos recherches et de dénicher les meilleures offres du moment en un temps record !

Pour calculer le montant de votre prime d’assurance, sachez que l’assureur s’appuie essentiellement sur les critères suivants :

• votre profil (âge, état de santé, situation personnelle, antécédents…) ;

• le bien ou le service assuré (auto, habitation, crédit immobilier…) ;

• votre situation géographique (selon que vous viviez en milieu urbain ou rural, les tarifs évoluent) ;

• les risques assurés (plus les garanties sont nombreuses et la couverture importante, plus le coût de l’assurance a tendance à grimper) ;

• le poids de la franchise (plus elle est importante, plus le tarif de l’assurance sera attractif).

La prime d’assurance comporte également des taxes imposées par l’État, à l’image de la taxe finançant le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d’autres infractions (5,90€ par contrat).

Pourquoi souscrire une assurance Auto ?

L’assurance Automobile est dédiée à la protection de tous les véhicules terrestres à moteur (VTM), qu’ils soient sur 4, 3 ou 2 roues. Elle inclut au minimum la garantie en Responsabilité civile, une couverture « au tiers » indispensable pour être autorisé à circuler sur les voies publiques françaises, mais aussi sur celles de l’Espace économique européen et de l’ensemble de la zone carte verte.

L’objectif de l’assurance Auto est de prendre en charge tout ou partie des conséquences financières subies par l’assuré ou un tiers à la suite d’un sinistre. Afin de couvrir un maximum de risques encourus par le conducteur, le véhicule ou son propriétaire, les contrats d’assurance Auto cumulent un certain nombre de garanties avec, selon la formule choisie (au tiers ou tous risques), différents niveaux de protection. Comme l’indique son nom, l’assurance Auto tous risques demeure la couverture idéale pour vous protéger en toutes circonstances et, donc, pour rouler avec un max de sérénité !

Parce que tous les contrats d’assurance Auto ne se valent pas, il est important de faire preuve de vigilance au moment d’y souscrire (plafonds, franchises, conditions d’exclusion…). En fonction de l’étendue des garanties incluses, votre couverture Auto sera plus ou moins efficace.

En raison de son caractère obligatoire, la Responsabilité civile demeure la seule garantie qui n’évolue pas d’un contrat à l’autre : vous êtes toujours couvert des dommages matériels (jusqu’à un million d’euros) et corporels (indemnisation illimitée) que votre véhicule peut faire subir à autrui. La garantie Défense pénal et recours suite à accident (DPRSA) a également le devoir d’être présente dans tous les contrats d’assurance Auto. En cas d’accident de la circulation du véhicule assuré, celle-ci assure la prise en charge par l’assureur des frais relatifs à la défense de l’assuré et au recours contre un tiers.

Pourquoi souscrire une assurance Habitation ?

L’assurance Habitation, également appelée assurance Multirisque Habitation (MRH), est un contrat de protection souscrit par le propriétaire ou le locataire d’un logement. Elle est destinée à indemniser l’assuré à hauteur du préjudice subi par son habitation et ce qu’elle contient, mais aussi à couvrir les dommages causés à un tiers par le ou les assurés.

Très utile mais facultative pour les propriétaires, sauf pour ceux vivant en copropriété, l’assurance Habitation est en revanche obligatoire pour les locataires afin de couvrir a minima les risques locatifs (incendie, explosion, dégât des eaux…). Toutefois, ce minimum légal demeure insuffisant pour assurer les biens personnels de l’assuré ainsi que sa responsabilité civile en cas de dommages corporels ou matériels causés à autrui.

C’est pourquoi il est fortement conseillé de choisir une formule « multirisque » aux garanties élargies pour protéger votre habitation, vos biens, vous-même et toutes les personnes qui vivent sous votre toit. D’autant que, en général, un niveau de protection élevé en matière d’assurance Habitation ne représente qu’un surcoût financier limité pour celui qui y souscrit.

Grâce à son envergure multirisque et selon les options auxquelles vous aurez souscrit, l’assurance Habitation est capable de vous couvrir dans de nombreuses circonstances, dont voici une liste non exhaustive.

Incendie-explosion : pour vous indemniser en cas d’incendie déclenché par le feu, une explosion, une implosion ou la foudre.

Dégât des eaux : pour les dommages causés par l’eau au sein de votre habitation (fuite d’eau, rupture de canalisation, débordement, infiltrations…) et ceux touchant votre voisinage.

Bris de glace : pour protéger contre la casse toutes vos surfaces vitrées (fenêtres, velux, vitres, miroirs, inserts, garde-corps…).

Vol : en cas de cambriolage (prouvé), de destruction ou détérioration de votre logement.

Vandalisme : en complément de la garantie vol, elle vous couvre des dommages matériaux issus d’un acte de vandalisme.

Catastrophe naturelle : lorsque votre logement est touché par une inondation, un tremblement de terre, un glissement de terrain, une tornade ou toute autre catastrophe naturelle déclarée comme telle par l’État.

Neige, grêle, vent et tempête : pour vous prémunir contre les risques climatiques autres que ceux considérés comme des catastrophes naturelles.

Terrorisme-attentat : pour couvrir les conséquences des crimes et des délits commis dans le cadre d’un acte de terrorisme ou d’un attentat.

Pourquoi souscrire une assurance de prêt Immobilier ?

Exigée par tous les organismes prêteurs lorsque vous désirez obtenir un crédit Immobilier, l’assurance emprunteur fonde sa légitimité sur une protection essentielle : la garantie décès-invalidité, souvent complétée par les garanties ITT (Incapacité Temporaire Totale de travail) et Perte d’emploi.

Réformée plusieurs fois depuis 2010 et l’ouverture à la concurrence des assurances de crédit, l’assurance de prêt Immobilier peut désormais être souscrite où vous le souhaitez, et non plus automatiquement auprès de l’établissement financier qui vous a octroyé votre crédit.

Parce que l’achat d’un bien immobilier représente toujours un investissement important, l’assurance de prêt Immobilier protège non seulement l’établissement prêteur en cas de défaillance de l’emprunteur, mais elle couvre également ce dernier et ses héritiers lorsqu’un coup dur l’empêche d’honorer ses engagements (décès, invalidité, incapacité, chômage).

Quand survient l’un de ces risques, l’assurance de prêt immobilier se substitue à l’emprunteur afin d’assurer à sa place la continuité du remboursement des échéances selon les conditions établies par contrat.

Pourquoi souscrire une assurance de prêt à la consommation ?

L’assurance de prêt à la consommation demeure le meilleur moyen de se prémunir contre les accidents de la vie qui, par définition, sont malheureusement impossibles à prévoir.

Lorsqu’un événement garanti survient (décès, invalidité, incapacité, chômage), l’assurance de prêt prend rapidement le relais pour rembourser à votre place le crédit conso en cours. De quoi préserver au maximum votre équilibre financier et celui de votre famille durant une période forcément plus difficile à vivre.

Contrairement à l’assurance de prêt Immobilier, systématiquement exigée par les organismes prêteurs, l’assurance de prêt à la consommation n’est pas considérée comme obligatoire. Cependant, lorsque le montant de votre prêt Personnel représente un risque conséquent sur le plan budgétaire et que son remboursement s'étale sur plusieurs années (crédit Travaux, Auto, Mariage…), il devient judicieux d’assurer vos arrières.

Pourquoi souscrire une assurance Prévoyance-santé ?

Que vous ayez d’importants besoins médicaux ou juste pour vous assurer en cas d’accident ou de soucis de santé imprévus, souscrire une assurance Prévoyance-santé est fortement conseillée. Les indemnités versées par votre régime obligatoire de santé suffisent rarement à couvrir l’intégralité de vos frais médicaux. L’assurance Prévoyance-santé vient donc compléter la protection apportée par la Sécurité sociale. Faire appel à une assurance Prévoyance-santé, c’est à la fois vous protéger davantage contre les aléas de la vie et assurer l’assise financière de votre famille, peu importe ce que la vie vous réserve !

Grâce à elle, une indemnité compensatoire est versée en cas de décès, d’incapacité, d’invalidité ou de dépendance entraînant l’interruption totale de votre activité professionnelle. À l’égale d’une mutuelle, l’assurance Prévoyance-santé prend aussi en charge les surcoûts médicaux engendrés par une hospitalisation, une consultation chez un spécialiste ou des analyses.

Parce que la vie est faite de joies et de peines, l’assurance Prévoyance-santé permet de compenser les pertes de revenus d’un assuré incapable de travailler, et donc de maintenir son niveau de vie durant une période forcément délicate (capital décès, indemnités journalières, rente, pension d’invalidité…).

Autre avantage de taille : non soumis à l’impôt ni aux droits de succession, les indemnités versées par l’assureur peuvent être librement dépensées par l’assuré ou ses ayants droit. En cas d’hospitalisation, par exemple, l’argent reçu pourra servir à vous payer la TV, à financer une chambre individuelle ou encore à faire garder votre animal de compagnie resté seul. En somme, vous en faites ce que vous voulez !

Pourquoi souscrire une assurance pour vos moyens de paiement ?

Souscrire une assurance Achats et Moyens de Paiement telle que notre Pack Family Protect’, c’est bénéficier d’un contrat unique et économique (1,99€/mois) pour assurer TOUS vos moyens de paiement contre une utilisation frauduleuse, qu’ils aient été volés, perdus ou détournés. Et le mieux dans tout ça ? Elle est valable pour vos moyens de paiement, mais aussi pour ceux de votre conjoint et de vos enfants jusqu’à 25 ans !

Trois autres gros avantages de l’offre FLOA Bank :

• la protection de vos achats à travers plusieurs garanties. En effet, tous vos achats sont assurés pendant 3 mois contre la casse ou le vol, peu importe l’endroit où cela est arrivé.

• Vous profitez d’une prise en charge en cas de problème pendant la livraison de votre commande.

• Et enfin, si vous trouvez moins cher ailleurs dans un délai d’un mois, on vous rembourse la différence grâce à la garantie Meilleur Prix !

Avec le Pack Family Protect’ de FLOA Bank, vos cartes bancaires, chéquiers, cartes de fidélité, solutions de paiement mobile type Apple Pay ou autre carte ticket-restaurant sont protégés. Le petit plus by FLOA ? Dédommagement jusqu’à 800€ par an pour le vol d’espèces.

Pour seulement 3,99€/mois, FLOA rajoute dans la formule « + » de son Pack Family Protect’ deux garanties de poids : la protection juridique consommateur et une indemnisation en cas de vol et/ou d’utilisation frauduleuse de votre téléphone mobile.

Pourquoi souscrire une assurance scolaire ou extrascolaire ?

Cotiser pour une assurance scolaire standard ou extrascolaire permet aux parents d’offrir une protection plus ou moins étendue (selon la formule choisie) à leur enfant scolarisé, qu’il soit dans une école maternelle, un établissement d’enseignement primaire, secondaire ou supérieur (assurance étudiant). Vous avez le choix de la formule afin de répondre au mieux à votre objectif principal : protéger votre enfant en cas d’accident, d’agression ou de vol, même lorsqu’il est loin de vous !

L’assurance scolaire couvre votre enfant pendant ses heures de cours et toutes les activités obligatoires (dont les déplacements liés au cours d’EPS), mais aussi lors de certains temps périscolaires (cantine, sorties scolaires non obligatoires, étude…) et durant les trajets entre le domicile et l’école.

Quant à notre formule renforcée extrascolaire, elle va encore plus loin en proposant une couverture élargie H24 et 7 jours/7 pour votre enfant partout où il se trouve, qu’il soit en cours, au sport, en week-end ou en vacances. De quoi rassurer tous les parents, même les plus anxieux !

À noter que le caractère obligatoire de l’assurance scolaire dépend de l’activité concernée. D’un point de vue légal, celle-ci demeure facultative pour les activités scolaires obligatoires. Mais, comme le précise le site web du ministère de l’Éducation Nationale : « Dans les faits, elle est vivement recommandée afin de protéger l’élève en cas de dommage ». Concernant les activités périscolaires, dont la cantine, les organisateurs peuvent également exiger des élèves qu’ils soient assurés.

Bon à savoir
L’assurance scolaire devient obligatoire durant les activités facultatives telles que les sorties, les excursions et les voyages organisés par l’établissement que fréquente votre enfant. Pensez-y pour la prochaine sortie ! Pour les plus hésitants, sachez qu’il est inévitable de souscrire une assurance scolaire tant il existe de nombreux cas de figure lors desquels elle est indispensable.

En résumé, avec FLOA, vous pouvez protéger vos enfants de la maternelle à l’université et pour l’ensemble de leurs activités scolaires et extrascolaires, partout et tout le temps ! Le petit + by FLOA : une protection contre le cyber-harcèlement incluse dans toutes nos formules.

Pourquoi résilier votre contrat d’assurance ?

Changer d’assurance peut vous permettre d’économiser plusieurs centaines d’euros, voire plus, alors n’hésitez plus !

Voilà une excellente nouvelle pour votre budget : vous êtes maintenant libre de choisir votre assurance et de la résilier quand bon vous semble si votre contrat à plus d’un an (à l’exception des contrats d’assurance de prêt immobilier dont les règles sont différentes). Vous avez aujourd’hui l’avantage de pouvoir faire jouer la concurrence afin de bénéficier de la meilleure couverture possible. Et si vous optiez pour celle qui vous offrira les garanties les plus étendues au tarif le plus compétitif, comme l’assurance emprunteur proposée par FLOA Bank par exemple ?

Le cas de l’assurance de Prêt immobilier demeure sans doute l’exemple le plus frappant. En plus de s’aligner automatiquement sur les exigences de votre organisme prêteur et de proposer des tarifs allant jusqu’à -75% par rapport à ceux pratiqués dans les établissements bancaires traditionnels, FLOA s’occupe de tout ! De la résiliation du contrat d’assurance auprès de votre banque jusqu’à la mise en place de la première échéance, vous n’avez aucune démarche à faire.

Profitez de votre nouveau bien immobilier, FLOA gère le reste !

Comment résilier votre contrat d’assurance ?

Si la plupart des contrats d’assurance sont automatiquement reconduits au terme de la première échéance annuelle, il est possible d’annuler cette reconduction tacite sans avoir à justifier votre décision. Pour ce faire, envoyez par recommandé avec accusé de réception une lettre de résiliation à votre assureur avant la date d’échéance. Cette formalité, toujours un peu contraignante, peut aussi être directement réalisée par votre nouvel assureur.

Bon à savoir
Dans certaines circonstances, la résiliation peut intervenir avant même la première échéance annuelle. Lorsqu’un changement de situation entraîne une modification des termes du contrat d’assurance (déménagement, vente du bien assuré, divorce, retraite, cessation d’activité, invalidité, décès…), ce dernier peut être résilié sans attendre.

Une fois franchie la première année de votre contrat d’assurance, celui-ci peut être résilié à tout moment sans motif (sauf si un délai de préavis de 2 mois est indiqué). La résiliation du contrat prendra effet un mois après la réception de votre demande par l’assureur. Bien entendu, vous serez remboursé de la partie des cotisations couvrant la période du contrat jusqu’à son échéance annuelle. Là encore, il est possible que la nouvelle compagnie d’assurance que vous sollicitez assume les formalités de résiliation à votre place.

LE CAS SPÉCIFIQUE DE L’ASSURANCE DE PRÊT IMMOBILIER

L’histoire de l’assurance de prêt immobilier en 3 dates clés

• Depuis 2010 et l’instauration de la loi Lagarde, tout consommateur souscrivant un prêt Immobilier est libre d’opter pour une délégation d’assurance, c’est-à-dire qu’il est autorisé à choisir une assurance emprunteur autre que celle proposée par l’établissement prêteur.

• Grâce à la loi Hamon (2015), il est devenu possible de résilier et de substituer son assurance de prêt pendant la première année du crédit Immobilier et le tout sans frais.

• En 2018, le Conseil constitutionnel a validé l’amendement Bourquin (loi Sapin 2) qui étend la liberté de changer d’assurance au-delà de la première année du prêt.

À une condition tout de même : le contrat externe a l’obligation d’intégrer des garanties au moins équivalentes à celles incluses dans l’assurance.

Quelles sont les lois qui facilitent la résiliation d’assurance ?

La loi Chatel de 2005
Avant cette loi, les organismes d’assurance n’avaient pas l’obligation de rappeler à leurs assurés la date d’échéance annuelle de leur contrat, ni la durée de préavis pour résilier ce dernier. Elles pouvaient ainsi reconduire automatiquement le contrat d’assurance sans en avertir le souscripteur. Grâce à la loi Chatel, les assureurs sont désormais tenus d’envoyer un avis d’échéance à l’approche de chaque date anniversaire sur lequel apparaît clairement la date limite de résiliation du contrat. Une évolution notoire dans le monde des assureurs !

La loi Lagarde de 2010
Centrée sur la réforme du crédit à la consommation, la loi Lagarde a notamment permis aux emprunteurs de choisir librement l’assurance liée à leur prêt, à condition de fournir des garanties au moins équivalentes à celles proposées par l’établissement prêteur. Une porte ouverte à la libre concurrence sur un marché de l’assurance jusqu’ici très fermé !

La loi Hamon de 2015
Nous en avons parlé rapidement un peu plus haut, mais la loi Hamon est la disposition légale qui a le plus simplifié la résiliation d’assurance ! Depuis sa mise en vigueur, un consommateur peut résilier sans motif et sans frais ses assurances considérées comme indispensables (habitation, automobile, prêt immobilier…) dans les 12 mois après leur souscription. Avant même de rompre son contrat d’assurance en cours, il peut en souscrire un nouveau (à garanties égales) auprès d’un autre organisme qui se chargera lui-même des démarches de résiliation avec l’ancien assureur.

L’amendement Bourquin de 2018
Issu de la loi Sapin 2, l’amendement Bourquin est venu renforcer la simplification de la résiliation d’assurance emprunteur du crédit immobilier. Grâce à lui, un souscripteur peut désormais changer d’assurance de prêt quand il le désire après la première échéance annuelle de son contrat.
Pour que la résiliation de l’assurance emprunteur soit validée, 2 conditions :
• respecter un préavis de 2 mois avant la prochaine date anniversaire ;
• faire parvenir le nouveau contrat à l’organisme prêteur afin qu’il vérifie l’équivalence obligatoire des garanties.

Comment souscrire un contrat d’assurance ?

En France, les seuls établissements qui peuvent vous proposer des contrats d’assurance sont les sociétés ou mutuelles d’assurance, les banques traditionnelles ou en ligne, les courtiers et les agents généraux d’assurance.

Les professionnels de l'assurance ont la possibilité de vous démarcher par courrier, par téléphone, sur Internet ou directement à votre domicile.

Bon à savoir
Une fois le contrat d’assurance souscrit, sachez que vous disposez toujours d’un délai de rétractation de 14 jours pour revenir sur votre décision et annuler le contrat.

Comment obtenir les meilleurs tarifs d’assurance ?

Quand on y regarde de plus près, il y a de quoi être submergé par l'abondance des offres d’assurance ! La meilleure option pour s’y retrouver est encore d’avoir recours à la comparaison. C’est sûrement le moyen le plus judicieux pour dénicher la formule la mieux adaptée à vos besoins tout en vous assurant du meilleur rapport qualité/prix.

De nombreux comparateurs d’assurances sont disponibles en ligne, dont la plupart sont gratuits, très simples à utiliser et sans engagement. Ces outils spécialisés vous permettent de réaliser une étude de marché sur des centaines d’offres en seulement quelques clics. Pratique pour obtenir rapidement une vue d'ensemble des tarifs du moment, le comparateur est aussi très utile pour renégocier à la baisse un contrat en cours ou trouver une assurance moins chère à garanties égales.

À quelle date prend effet un contrat d’assurance ?

La date de prise d’effet d’une assurance est immédiate, c’est-à-dire qu’elle correspond au jour de souscription au contrat. Cette date anniversaire fait ensuite office d’échéance annuelle, qui vous sert de repère pour le renouvellement de votre contrat et le paiement de votre prime annuelle d’assurance.

Toutefois, il existe quelques rares cas de figure lors desquels un décalage est instauré entre la souscription du contrat d’assurance et l’activation de ses garanties. Ce retard volontaire peut être réclamé dans plusieurs cas de figure :

 par un assureur conditionnant ses garanties à une mise aux normes de certaines installations ;

 par un assuré venant d’acheter une habitation mais qui doit attendre qu’elle se libère ;

 par un consommateur attendant la livraison d’un bien couvert par une assurance au moment de la commande.

Que ce soit pour la date d’effet ou la date d’échéance, ces dispositions doivent être indiquées dans les conditions générales du contrat d’assurance.

Vous souhaitez découvrir les offres d’assurance proposées par FLOA Bank ?

Je découvre