Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Assurance Prêt immobilierEconomisez des milliers d'euros

Découvrez votre économie
Assurance Pret immobilier
Réalisez jusqu’à 75% d'économie
jusqu'à 75% d'économie et la garantie du meilleur prix (1)
Des garanties équivalentes
des garanties équivalentes à celles exigées par votre banque
Assurance de prêt immobilier en partenariat avec Malakoff Médéric
en partenariat avec Malakoff Médéric
Assurance Prêt Immobilier Label Excellence 2021
Label d'Excellence 2021 pour la 5ème année consécutive

Premier projet immobilier ou déjà propriétaires ? Vous n’êtes plus obligés de passer par votre banque pour assurer votre crédit immobilier. Réalisez votre devis 100 % en ligne et comparez !

Pourquoi choisir notre assurance de Prêt Immobilier ?

Son prix compétitif

Pour réaliser des milliers d'Euros d'économie par rapport à l'offre d'un établissement bancaire.

La garantie du Meilleur Prix

C'est l'avantage supplémentaire de notre assurance emprunteur ! Si dans les 3 mois qui suivent votre adhésion vous trouvez moins cher, FLOA Bank s'aligne sur le tarif ou même, vous permet de résilier votre contrat sans préavis.

Une vraie expertise dans l'immobilier

Avec notre partenaire Malakoff Médéric, spécialisé dans l'assurance du crédit immobilier.

On s'occupe de tout

Si vous êtes déjà assuré, nous effectuerons pour vous la résiliation auprès de votre banque. Notre assurance prendra ensuite automatiquement le relais sans aucune démarche de votre part.

Et si c'était vous ?

Exemples d'économies réalisées après adhésion à notre offre :

Thomas, 30 ans, Chargé de marketing

exemple client réalisant 4898 euros d'économie sur son assurance de prêt immobilier FLOA Bank

En choisissant d’assurer son prêt auprès de FLOA Bank, Thomas ne paiera que 2 538€ au titre de son assurance de prêt. Auprès d’un établissement bancaire classique il aurait dû débourser 7 436€.

Christophe et Camille, 50 ans, Employés

exemple client réalisant 13157 euros d'économie sur son assurance de prêt immobilier FLOA Bank

Christophe et Camille ont emprunté ensemble
200 000€ sur 15 ans à un taux de 1,5%. Ils ont souhaité changer d’assurance pour leur prêt immobilier souscrit précédemment auprès de leur établissement bancaire. Avec l’assurance de FLOA Bank, le coût total de leur assurance est passé de 22 768€ à 9 611€.

 

Des garanties sur mesure en fonction de votre situation

- Vous êtes primo accédant ? Faites une simulation en ligne, c’est simple : il suffit de renseigner le nom de votre banque (si vous avez déjà fait votre choix), si vous avez déjà fait votre choix, le montant de votre prêt, son taux et sa durée. Nous adapterons automatiquement le niveau des garanties pour répondre aux exigences de votre banque.

- Vous êtes déjà assuré ? FLOA Bank s'adapte aux exigences de votre banque et en plus, vous propose un tarif + avantageux.

Retrouvez toutes les informations relatives à l'Assurance du prêt immobilier :

Bon à savoir, si vous êtes déjà assuré :

  • Il suffit de préciser le montant, le taux, la durée et la date de signature du prêt.
  • Si vous ne connaissez pas les garanties exigées par votre banque : lors de votre demande de devis, indiquez le nom de votre banque, ce qui permettra de retrouver automatiquement les conditions stipulées dans votre contrat.
  • Nous effectuerons pour vous la résiliaton auprès de votre établissement actuel.

Avis de nos clients

4,4 /5

Avis clients sur nos assurances FLOA Bank, collectés par Avis Vérifiés.

Le label Avis Vérifiés, c'est : l'authenticité des avis, la transparence totale, le tiers de confiance. La gestion des avis clients de floabank.fr par Avis Vérifiés est certifiée conforme à la norme NF ISO "Avis en ligne de consommateurs".

logo Avis Vérifies

Avis de nos clients

4.4/5

Avis affichés par ordre chronologique Avis soumis à un contrôle

Le guide de l’assurance de prêt Immobilier

Exigée par tous les organismes prêteurs lorsque vous désirez obtenir un crédit immobilier, l’assurance emprunteur fonde sa légitimité sur une protection essentielle : la garantie décès-invalidité, souvent complétée par les garanties ITT (Incapacité Temporaire Totale de travail) et Perte d’emploi.

Réformée plusieurs fois depuis 2010 et l’ouverture à la concurrence des assurances de crédit à la consommation (loi Lagarde), l’assurance de prêt Immobilier peut désormais être souscrite où vous le souhaitez et non plus automatiquement auprès de l’établissement financier qui vous a octroyé votre crédit.

À quoi sert une assurance de prêt immobilier ?

Parce que l’achat d’un bien immobilier représente toujours un investissement important, l’assurance de prêt immobilier protège non seulement l’établissement prêteur en cas de défaillance de l’emprunteur, mais elle couvre également ce dernier et ses héritiers lorsqu’un coup dur l’empêche d’honorer ses engagements.

Pour l’organisme financier qui vous prête l’argent nécessaire à la réalisation de votre projet immobilier, cette assurance constitue le meilleur moyen de se prémunir contre les principaux risques (décès, invalidité, incapacité, chômage) pouvant vous empêcher de régler vos dettes à plus ou moins long terme. Lorsque survient l’un de ses risques, l’assurance se substitue à l’emprunteur afin d’assurer la continuité du remboursement des échéances selon les conditions établies par contrat.

L’assurance de prêt Immobilier est-elle obligatoire ?

Bien qu’aucune disposition ne la rende obligatoire aux yeux de la loi, la souscription d’une assurance de prêt subordonne systématiquement l’obtention d’un crédit immobilier. Au regard des sommes en jeu et des délais de remboursement d’un prêt immobilier, les établissements bancaires trouvent dans cette obligation de fait, le moyen de réduire considérablement le risque de défaut de paiement en cas d’accident de la vie de l’emprunteur. Quant à ce dernier, puisque l’assurance de prêt immobilier prendra le relais, il se protège (lui et sa famille) efficacement contre les aléas de la vie qu’il ne peut anticiper et, surtout, qui peuvent impacter lourdement son équilibre financier.

Quelles garanties sont couvertes par une assurance de prêt immobilier ?

Si le socle commun et obligatoire de toute assurance de prêt immobilier demeure les garanties Décès et PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), d’autres viennent compléter votre couverture selon les contrats proposés par les différents assureurs.

Garantie Décès : 100% du capital restant dû par feu l’emprunteur est pris en charge par l’assurance de prêt. Cela soulage les héritiers de l’assuré du remboursement du crédit, tandis qu’ils conservent le bien immobilier au sein du capital familial.

Garantie PTIA : lorsque l’assuré se retrouve dans l’incapacité entière et définitive d’exercer une quelconque activité rémunératrice suite à un accident ou une maladie, mais aussi dans l’impossibilité de s’occuper de lui-même sans assistance, l’assureur rembourse à sa place l’intégralité du capital restant dû.

Garantie ITT (Incapacité Temporaire Total) : lorsque l’assuré est dans l’obligation d’interrompre temporairement son activité professionnelle à la suite d’un accident ou d’une maladie ou s’il ne peut assumer seul au moins la moitié des actes essentiels de la vie quotidienne (se nourrir, s’habiller, se déplacer, se laver…), cette garantie lui assure la continuité du paiement des mensualités de son crédit immobilier. L’état d’ITT cesse à la date de consolidation de l’état de santé de l’assuré ou, au plus tard, à l’expiration de sa prise en charge par son régime obligatoire.

Garantie IPT (Invalidité Permanente Totale) : tandis que la PTIA est définie par la sécurité sociale comme une « invalidité de 3e catégorie » (la plus forte), l’IPT entre dans la 2e catégorie. Ainsi, le sinistre sera couvert sous réserve que le taux d’Invalidité Permanente de l’assuré soit au moins égal à 66%.

Garantie IPP (Invalidité Permanente Partielle) : considérée comme une invalidité de 1ère catégorie (niveau le moins élevé), l’IPP permet la prise en charge du remboursement du crédit immobilier de l’assuré lorsque son taux d’Invalidité Permanente oscille entre 33% et 65%.

Garantie Perte d’emploi : elle a le gros avantage de soulager l’assuré du paiement de ses mensualités de crédit immobilier lorsqu’il se retrouve au chômage. Généralement, cette couverture est optionnelle et s’étale sur un maximum de deux ans.

À noter que l’assureur n’est pas lié par les décisions émises par la Sécurité Sociale, par un quelconque régime obligatoire d’assurance maladie ou, le cas échéant, par le médecin ayant établi un certificat médical. En effet, c’est au médecin expert désigné par l’assureur de reconnaître la pathologie et son étendue afin d’enclencher la garantie correspondante (PTIA, ITT, IPT ou IPP), sachant que les divers degrés d’incapacité fonctionnelle et professionnelle sont fixés par le Bureau Commun des Assurances Collectives (BCAC).

Comment se calcule la prime d’assurance de prêt immobilier ?

Le montant des cotisations d’assurance de prêt immobilier varie considérablement en fonction d’une multitude de critères, à commencer par le type de formule choisi et le nom de l’organisme qui vous la propose. L’âge de l’assuré, son état de santé, les risques particuliers encourus, le montant du prêt immobilier, sa durée et sa nature sont autant de paramètres qui entrent en ligne de compte au moment de déterminer votre prime d’assurance emprunteur. Selon votre profil, celle-ci peut se voir considérée comme normale, être majorée (les surprimes) ou comporter des exclusions (définies précisément par contrat).

Pour calculer les cotisations d’assurance d’un prêt immobilier, l’assureur a le choix entre deux stratégies : soit il se base sur le capital restant dû et le montant de la prime évolue chaque année, soit il raisonne en fonction du capital emprunté à la souscription du crédit (système le plus répandu) et les cotisations restent fixes jusqu’au terme du contrat d’assurance.

Depuis 2010 et l’instauration de la loi Lagarde, tout particulier souscrivant un prêt immobilier est libre d’opter pour une délégation d’assurance, c’est-à-dire qu’il est autorisé à choisir une assurance emprunteur autre que celle proposée par l’établissement prêteur.

Grâce à la loi Hamon (2014), il est devenu possible de résilier et de substituer son assurance de prêt sans frais durant l’année suivant la souscription au crédit immobilier. Puis, en 2018, le Conseil constitutionnel a validé l’amendement Bourquin (loi Sapin 2) qui étend la liberté de changer d’assurance à tout moment au-delà de la première année du prêt.

Cette libre concurrence, qui permet souvent de réaliser des économies conséquentes, dépend tout de même d’une condition sine qua non : le contrat externe a l’obligation d’intégrer des garanties au moins équivalentes à celles incluses dans l’assurance de groupe mise à disposition par l’organisme de prêt.

Comment changer d’assurance de prêt immobilier ?

Comme évoqué ci-avant, l’emprunteur a désormais l’avantage de pouvoir mettre fin à son contrat d’assurance de prêt Immobilier quand bon lui semble, que ce soit avant ou après sa première date anniversaire.

Si vous souhaitez résilier votre contrat avant même la fin de sa première année, vous devez d’abord adhérer à un nouveau contrat d’assurance que vous enverrez ensuite à votre ancien assureur par recommandé, accompagné des conditions générales (pour vérifier l’équivalence des garanties) et de votre demande de résiliation. Ces éléments doivent être réceptionnés par l’assureur au moins 15 jours avant la première date anniversaire de votre contrat d’assurance de prêt immobilier, tandis qu’il dispose d’un délai de 10 jours ouvrés pour signifier son acception ou, dans de très rares cas, son refus.

Dans le cadre d’une résiliation intervenant après la première année du contrat, les démarches à effectuer sont sensiblement les mêmes, excepté le délai de préavis du contrat d’assurance qui passe à un minimum de deux mois avant sa date anniversaire. Une fois votre demande de substitution transmise et l’accord signifié par votre organisme prêteur, celui-ci vous enverra un courrier d’acceptation et un avenant à votre contrat de prêt immobilier mentionnant le nom du nouvel assureur. Par la suite, il conviendra de faire parvenir à votre précédent assureur une copie du courrier d’acceptation ainsi qu’une lettre de résiliation. Lorsque vous recevrez sa réponse, la délégation d’assurance sera définitivement validée.

La quotité d’assurance de prêt immobilier correspond à la part du capital emprunté devant être garantie. Exprimée en pourcentage, celle-ci doit toujours couvrir à minima 100% du montant du crédit immobilier souscrit par l’assuré. Dans le cas d’un prêt joint avec co-emprunteur(s), la somme des quotités individuelles ne pourra être inférieure à 100%, tandis qu’elle pourra atteindre 200% au maximum pour deux emprunteurs, 300% pour trois, 400% pour quatre… etc. S’il est toujours sécurisant de bénéficier de la couverture d’assurance la plus épaisse, sachez qu’elle aura pour conséquence logique de faire gonfler le montant des cotisations de manière proportionnelle.

Quelle quotité choisir pour son assurance de prêt immobilier ?

Lorsque plusieurs emprunteurs souscrivent une assurance commune de prêt immobilier, comme dans le cas d’un couple, il est important d’établir la quotité en fonction de la participation de chacun aux revenus cumulés du foyer, mais aussi selon les profils de chaque co-emprunteur (état de santé, situation professionnelle, activités à risque…). Quoi qu’il en soit, vous êtes toujours libre de répartir la quotité comme bon vous semble.

Est-il possible de modifier sa quotité d’assurance en cours de contrat ?

Peu importe vos motivations, vous avez la possibilité de revoir votre quotité d’assurance de prêt immobilier à la hausse ou à la baisse, du moment que celle-ci reste au moins égale à 100% du capital. De plus, le nouveau total des quotités ne pourra être inférieur à celui défini sur le contrat d’assurance emprunteur originel.

En cas de séparation d’un couple ayant souscrit communément un crédit immobilier, évidemment, la couverture d’un des deux co-emprunteurs peut être annulé, du moment que l’autre accepte d’assumer seul la totalité des cotisations d’assurance.

Avant d’accepter de vous couvrir dans le cadre d’un crédit immobilier, l’assureur cherche logiquement à mieux vous connaître. Afin de calculer les risques qu’il prend et donc, les tarifs qu’il sera en mesure de vous proposer, il est en droit de vous réclamer plusieurs éléments destinés à affiner son jugement :

• une copie de votre pièce d’identité valide ;

• un relevé d’identité bancaire (RIB) ;

• un questionnaire de santé simplifié (avec levée du secret médical) ;

• un document détaillant les garanties exigées par l’établissement prêteur ;

• le tableau d’amortissement du prêt immobilier ;

• la répartition de la quotité d’assurance pour les co-emprunteurs ;

• les coordonnées de l’organisme prêteur lorsque vous faites appel à une délégation d’assurance…

En quoi consiste le questionnaire de santé simplifié ?

Également appelé déclaration d’état de santé (DES), le questionnaire de santé simplifié permet à l’assureur de rassembler un certain nombre d’informations personnelles et médicales lui permettant d’examiner de plus près les risques encourus par l’assuré. Si sa forme et son contenu peuvent varier selon les compagnies d’assurance, il demeure indispensable pour contracter une assurance de prêt immobilier.

En règle générale, il vous est demandé de répondre aux questions par « oui » ou par « non », avec des précisions à apporter si vous avez déjà été opéré et hospitalisé. Toute affection, pathologie et autre antécédent médical (souvent sur la dernière décennie écoulée) sont également à notifier dans votre déclaration d’état de santé.

Attention : soyez très attentif au moment de remplir le questionnaire de santé et vérifiez bien la complétude de vos réponses, car vous risquez des sanctions plus ou moins pénalisantes selon la gravité et le caractère intentionnel ou non de votre fausse déclaration.

Comment assurer un prêt immobilier avec un co-emprunteur ?

La grande majorité des prêts immobiliers sont contractés à deux. On parle alors de co-emprunteurs. S’ils sont tenus de rembourser de façon solidaire le capital emprunté, en revanche, ils peuvent choisir librement la répartition (ou non) de leur prime d’assurance de prêt. Ainsi, selon les capacités financières et les risques potentiels de chacun, il est toujours judicieux d’adapter votre quotité d’assurance (cf. ci-avant).

À titre d’exemple, dans un couple, lorsque les revenus de l’un sont nettement plus élevés que ceux de l’autre, faire reposer la majeure partie de la quotité sur le premier relève du bon sens. En cas d’accident de la vie, l’importance accrue de sa prise en charge permettra à son co-emprunteur d’assumer plus aisément le reste des responsabilités financières qui lui incombent.

Besoin d'Aide

  • J’ai déjà assuré mon prêt immobilier, puis-je changer pour l'assurance de prêt immobilier FLOA Bank ?

  • Pourquoi choisir l’assurance du prêt immobilier de FLOA Bank ?

  • Suis-je éligible à l'assurance du crédit immobilier FLOA Bank ?

  • Comment souscrire en ligne l’assurance du prêt immobilier FLOA Bank ?

Découvrez nos Actualités

Assurance emprunteur : la bataille qui bénéficie aux consommateurs
Quelles aides obtenir pour la construction d'une maison écologique ?
Transition locataire-propriétaire : qu'est-ce-qui-change ?