Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

  EXCLU : 40€ offerts pour toute souscription d'une assurance - Offre cumulable** ! 

Assurance auto pour être bien protégé, que l’on soit responsable ou non !

Obtenir un devis en ligne
Assurance Auto
Tarif très compétitif

Tarif très compétitif

Votre assurance à partir de 9€ / mois.
Votre assurance 100% en ligne

Votre assurance 100% en ligne

Devis, souscription et gestion de votre contrat. Même la déclaration de sinistre !
100% personnalisé

100% personnalisé

Une offre sur mesure adaptée à vos besoins.

Une offre sur-mesure qui vous ressemble

En partenariat avec Lovys, FLOA vous propose des formules très souples pour que vous puissiez bénéficier d’une assurance auto qui vous ressemble.

Assurance au Tiers (simple ou étendu) ou Assurances Tous Risques, choisissez la formule et les garanties qui correspondent le plus à votre besoin et à votre situation. Ajoutez les options qui vous conviennent.

Assurance au Tiers

Assurance auto au tiers

2 formules : tiers simple ou étendu

Les garanties de base pour le tiers simple : responsabilité civile, dommage corporels au conducteur, défense pénale et recours suite à un accident. Pour le tiers étendu, nous rajoutons les conséquences : des bris de glace, du vol, des incendies et des attentats.

Assurance Tous Risques

Assurance auto Tous Risques

Particulièrement recommandée pour les véhicules neufs.

Avec la formule tous risques, pas d'inquiétude tout est compris : les garanties de la formule au tiers étendu mais aussi les dommages tous accidents, que vous soyez responsable ou non.

Des garanties claires et rassurantes

Gagnez en sérénité : ajoutez des options à votre contrat

assistance 0km assurance auto
Assistance à 0km en cas de panne et d'accident
Protection du conducteur étendue
Protection du conducteur étendue
Choisissez le montant de votre franchise
Choisissez le montant de votre franchise
Assurez les objets et autres bien qui se trouvent dans votre véhicule
Assurez les objets et autres bien qui se trouvent dans votre véhicule

Vous retrouverez l'ensemble des conditions dans le document d’informations sur le produit d’assurance et les conditions générales du produit ici :

Le guide de l’assurance Auto

En France, une assurance automobile est une assurance de principe indemnitaire dédiée à la protection de tous les véhicules terrestres à moteur (VTM). Elle inclut a minima la couverture en responsabilité civile, une garantie indispensable pour être autorisé à circuler sur les voies publiques françaises, mais aussi celles de l’Espace économique européen et de l’ensemble de la zone carte verte.

Régie par le Code des assurances, l’assurance automobile a pour but de prendre en charge tout ou partie des conséquences financières subies par l’assuré ou un tiers à la suite d’un sinistre. Leurs tarifs et l’étendue de leurs garanties varient considérablement en fonction des assureurs et des types de contrat qu’ils proposent (au tiers ou tous risques).

Souscrire une assurance Auto est-il obligatoire ?

Sur le plan légal, l’obligation d’assurance ne concerne que la garantie responsabilité civile (assurance au tiers), c’est-à-dire l’indemnisation des dommages causés à des tiers et aux passagers. Afin de couvrir également les risques encourus par le conducteur, le véhicule et son propriétaire, les contrats d’assurance Auto sont généralement complétés par un certain nombre de garanties supplémentaires avec, selon la formule choisie, différents niveaux de protection.

À noter que les voitures sans permis (VSP) n’échappent pas à la règle. Comme pour les autres véhicules terrestres à moteur, les conducteurs de VSP ont l’obligation d’être couverts par une garantie responsabilité civile afin de rouler en accord avec la loi. Enfin, si le véhicule ne circule pas ou plus, son propriétaire doit tout de même continuer à l’assurer.

Quels types de sinistres sont couverts par une assurance Auto ?

Parce que tous les contrats d’assurance Auto ne proposent pas les mêmes niveaux de protection à sinistre équivalent, il est important de se montrer vigilant au moment d’y souscrire (plafonds, franchises, conditions d’exclusion…). En fonction de l’étendue des garanties incluses, votre couverture Auto sera plus ou moins efficace.

Du fait de son caractère obligatoire, la responsabilité civile demeure la seule garantie qui ne varie pas d’un contrat à l’autre : vous êtes toujours couvert des dommages matériels (jusqu’à 100 millions d’euros) et corporels (indemnisation illimitée) que votre véhicule peut faire subir à autrui. La garantie défense pénale et recours suite à accident (DPRSA) a également le devoir d’être présente dans tous les contrats d’assurance Auto. En cas d’accident de la circulation du véhicule assuré, celle-ci assure la prise en charge par l’assureur des frais relatifs à la défense de l’assuré et au recours contre un tiers.

Parmi les protections considérées comme facultatives ou optionnelles aux yeux de la loi, mais non moins nécessaires pour être couvert en toutes circonstances, on citera notamment les garanties suivantes : protection du conducteur (qu’il soit responsable ou victime du sinistre), vol/incendie (le vandalisme y est très souvent inclus), bris de glace, dommages collision, dommages tous accidents, protection juridique, assistance, accessoires et contenu privé ou encore la prestation récupération de points, qui vous aide à payer un stage de sensibilisation routière.

Sur le marché français de l’assurance Auto, vous avez le choix entre trois grands types de contrats d’assurance : au tiers, au tiers enrichie ou tous risques.

1) L’assurance au tiers est, via sa garantie responsabilité civile, le minimum requis sur le plan légal (article 211-1 du Code des assurances). Elle permet de dédommager l’ensemble des dégâts (corporels et matériels) que votre véhicule peut causer à autrui. En revanche, elle ne protège ni le conducteur assuré, ni son véhicule, ni les biens personnels ou professionnels qui se trouvent à l’intérieur.

2) L’assurance au tiers enrichie (ou « tiers plus ») offre la possibilité d’ajouter d’autres clauses spécifiques à votre contrat d’assurance Auto que la simple responsabilité civile. Déterminées lors de la souscription, elles varient selon les assureurs et les choix des assurés.

3) L’assurance tous risques demeure la formule la plus complète et, donc, la plus sécurisante. En plus de ses nombreuses garanties protectrices (vol, vandalisme, incendie, bris de glace, catastrophe naturelle, assistance, protection juridique…), elle couvre également le véhicule et son conducteur même lorsque ce dernier est responsable du sinistre.

Assurance Auto au tiers ou tous risques, comment choisir ?

C’est au niveau de l’étendue de leur protection que se situe la principale différence entre une assurance Auto au tiers et une assurance Auto tous risques. Parce qu’elle est bien plus couvrante, la seconde formule sera forcément plus coûteuse que la première, qui se contente d’assurer le strict minimum. Toutefois, la plupart des assureurs propose aujourd’hui des offres d’assurance Auto au tiers permettant d’ajouter des garanties sous la forme d’options.

Pour faire le choix le plus judicieux, c’est-à-dire celui qui correspond le mieux à votre situation personnelle, plusieurs paramètres sont à prendre en ligne de compte :

1) L’âge du véhicule : plus un véhicule est récent et haut de gamme, plus il est intéressant de souscrire une assurance Auto tous risques. Au regard du coût souvent élevé de ses réparations, les cotisations d’assurance seront vite rentabilisées en cas de sinistre. A contrario, lorsqu’un véhicule commence à prendre de l’âge, l’assurance au tiers peut s’avérer suffisante. Sachant que la valeur d’un engin motorisé diminue considérablement au fil des années, il en va de même pour le montant des indemnités versées par l’assureur (coefficient de vétusté).

2) Le kilométrage : si votre véhicule affiche plus de 150 000 kilomètres au compteur, il est peut-être temps de revoir sa protection à la baisse. Pour avoir une idée plus précise de sa valeur sur le marché, consultez la cote des véhicules similaires délivrée par L’Argus ou par La Centrale.

3) L’utilisation : lorsqu’un véhicule roule peu, mieux vaut se contenter d’une assurance Auto au tiers. Une protection minimum qui vous permettra de réaliser quelques économies, tandis que vous pourrez toujours rajouter des garanties supplémentaires si vous en éprouvez le besoin.

Évidemment, on ne peut que vous conseiller de souscrire une assurance Auto tous risques lorsqu’un crédit est associé à l’achat du véhicule. Même chose quand le véhicule est susceptible d’être manœuvré par un conducteur inexpérimenté ayant eu son permis depuis moins de cinq ans.

Combien coûte une assurance Auto ?

Les cotisations générées par votre contrat d’assurance Auto diffèrent en fonction d’une multitude de critères. Parmi ceux qui ont une influence notoire sur les tarifs proposés, on retrouve notamment la puissance, l’âge, le kilométrage, l’usage et la valeur d’achat du véhicule, l’expérience du conducteur, la conduite occasionnelle ou exclusive, le bonus-malus de l’assuré, le mode de stationnement ou encore la zone géographique de circulation. Évidemment, le prix d’une assurance Auto dépend grandement du niveau de couverture dont vous souhaitez bénéficier, tandis qu’il varie également selon les compagnies d’assurance.

Comme souvent, le moyen le plus efficace de trouver l’assurance Auto la plus compétitive du marché est de prendre le temps de la comparaison.

Comment fonctionne le système bonus-malus d’une assurance Auto ?

Le procédé est simple : le bonus est une diminution des cotisions affectée aux conducteurs qui ne causent aucun accident, tandis que le malus engendre une majoration de la prime des assurés qui sont responsables d’un ou de plusieurs sinistres. Ainsi, le calcul du bonus-malus s’effectue chaque année en fonction du nombre d’accidents du conducteur, qu’il soit entièrement ou partiellement responsable.

Afin de fidéliser leur clientèle, il n’est pas rare de voir les compagnies d’assurances Auto dépasser largement le coefficient de réduction classique qui s’élève à -5%. Lorsque les années sans sinistre s’enchaînent, les remises atteignent -10, -20 ou -50% à vie pour les conducteurs les plus chevronnés, c’est-à-dire les moins « à risque » de tous. En résumé, le bonus récompense les bons conducteurs et le malus sanctionne ceux qui prennent trop de risques au volant. Outre le fait d’adopter une logique « au mérite », il s’agit aussi pour les assureurs de responsabiliser au maximum les automobilistes.

Que faire si aucune compagnie n’accepte de m’assurer ?

Ce n’est pas parce que l’assurance Auto revêt un caractère obligatoire que les compagnies d’assurance ne peuvent pas vous refuser l’accès à leurs solutions. Ainsi, lorsqu’un assureur estime qu’un client potentiel représente un risque trop important (retrait de permis par le passé, infractions graves et répétées au Code de la route, sinistres trop nombreux, permis obtenu à l’étranger…), il peut librement décider de ne pas prendre en charge son dossier.

Si les refus de garantie de la part des assureurs se multiplient et que vous peinez à trouver une compagnie qui accepte de vous prendre sous sa protection, nous vous recommandons de solliciter l’aide du Bureau Central de Tarification (BCT). En sa qualité d’autorité administrative indépendante, le BCT négociera alors directement avec l’assureur de votre choix, afin que celui-ci vous propose une solution d’assurance Auto adaptée à votre situation.

Pour bénéficier des services du Bureau Central de Tarification, plusieurs conditions sont à respecter :

• avoir déjà été recalé par au moins deux assureurs différents ;

• saisir le BCT dans les 15 jours suivant le deuxième refus ;

• envoyer votre demande par courrier recommandé ;

• joindre une copie des lettres de refus des assureurs ;

• fournir un relevé d’information de votre précédente compagnie d’assurance ;

• ajouter la copie du formulaire de souscription rempli et finalement refusé ;

• choisir la compagnie d’assurance avec laquelle le BCT traitera directement.

Une fois votre demande validée, le Bureau Central de Tarification se charge de l’intégralité de la négociation avec l’assureur que vous avez préalablement choisi. En plus de l’étendue des garanties qui seront incluses dans votre futur contrat d’assurance Auto, ils fixent ensemble le tarif qui vous sera appliqué sans que vous puissiez intervenir. Le plus souvent, cette procédure permet au conducteur d’obtenir au moins une assurance au tiers afin de pouvoir circuler en conformité avec la loi.

Comme le rappelle le Code de la route (article L324-1) et le Code des assurances (L211-1), depuis 1958, il est formellement interdit de circuler sur la voie publique au volant d’un véhicule terrestre à moteur non assuré. Tous les conducteurs de VTM (automobiles, camions, motos, scooters, quads…) doivent être couverts par une assurance garantissant au minimum leur responsabilité civile en cas de sinistre causant des dommages corporels ou matériels à des tiers.

Les sanctions encourues pour défaut d’assurance Auto ont été alourdies avec le temps, au point d’être aujourd’hui considéré par la loi comme un délit. Les conséquences varient selon les circonstances plus ou moins aggravantes, mais elles impliquent toujours une amende onéreuse et peuvent engendrer de lourdes peines sur le plan pénal. La Loi de modernisation de la justice a institué une amende forfaitaire de 500€ si le défaut d’assurance Auto est sanctionné par procès-verbal électronique et qu’il ne s’agit pas d’une récidive. Le paiement de celle-ci met automatiquement fin aux poursuites.

Dans les autres cas, le fait de rouler sans assurance Auto expose le conducteur fautif à des sanctions aggravées et prononcées par le juge correctionnel en fonction des circonstances : amende pouvant aller jusqu’à 3 750€ (7 500€ si récidive), annulation ou suspension de permis jusqu’à 3 ans, interdiction de conduire sur une période maximale de 5 ans, immobilisation ou confiscation du véhicule, peine d’intérêt général ou encore obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

De plus, un conducteur non assuré et responsable d’un accident de la route se retrouve dans l’obligation de rembourser les indemnités versées aux victimes corporelles et matérielles par le FGAO (Fonds de Garanties des Assurances Obligatoires). Sachant que les frais d’indemnisation grimpent parfois à plusieurs millions d’euros, le risque est démesuré tant les répercussions peuvent être dramatiques.

Quelles sont les obligations de l’assuré en cas de sinistre ?

Lorsque survient un sinistre lié à votre véhicule ou à son utilisation, il convient de le signaler à votre assureur. Les délais à respecter sont encadrés par la loi et propres à chaque type de sinistre : 2 jours maximum en cas de vol, 5 jours pour un accident ou des dommages matériels sur le véhicule, 10 jours après une catastrophe naturelle.

Pour enclencher le processus d’indemnisation, vous devez remplir une déclaration de sinistre dans laquelle les faits seront certifiés. Dans le but de prouver votre bonne foi et de faciliter la démarche, plusieurs éléments indispensables sont à fournir :

• une lettre de déclaration de sinistre détaillant précisément les faits (date, lieu, circonstances, personnes impliqués…) ;

• le volet de constat amiable (suite à un accident avec un tiers) ;

• une copie du dépôt de plainte (en cas de vol du véhicule ou de vandalisme) ;

• tout autre document pouvant être utile à la validation de votre demande (photo, vidéo, témoignage, rapport de police…).

Comment résilier son assurance Auto ?

Comme la plupart des contrats d’assurance, l’assurance Auto est automatiquement reconduite au terme de la première échéance annuelle. Cependant, il est possible d’annuler cette reconduction tacite sans avoir à justifier votre décision. Pour ce faire, contactez votre assureur selon les modalités et dans les délais indiqués dans les conditions générales de votre contrat.

À noter que cette formalité peut être effectuée par votre nouvel assureur, sauf si le véhicule n’a plus l’obligation légale d’être assuré après la résiliation (vente, destruction définitive). De plus, votre assureur a l’obligation de vous faire parvenir un rappel de votre faculté de résiliation en même temps que l’avis d’échéance annuelle de prime ou de cotisation.

Dans certaines circonstances, la résiliation peut intervenir avant même la première échéance annuelle. Lorsqu’un changement de situation personnelle et professionnelle entraîne la disparition du risque couvert par le contrat d’assurance Auto (déménagement, divorce, retraite, cessation d’activité, invalidité, décès…), ce dernier peut être résilié sans attendre. Même chose si vous vendez ou donnez votre véhicule à un tiers. La modification des clauses de votre contrat est également un motif pouvant justifier une demande de résiliation immédiate de la part de l’assuré.

Une fois franchie la première année de votre contrat d’assurance Auto, celui-ci peut être résilié à tout moment sans motif et sans tenir compte de l’échéance annuelle. Bien entendu, vous serez remboursé de la partie des cotisations couvrant la période du contrat jusqu’à son échéance annuelle.

Aussi simple que rapide, la souscription à l’assurance Auto de FLOA Bank se fait intégralement en ligne. Une fois que vous avez choisi la formule d’assurance Auto qui convient le mieux à votre situation et à vos besoins (3 formules au choix, plus de nombreuses options !), laissez-vous guider. Montre en main, les formalités à remplir ne vous prendront que quelques minutes.

Issues de notre collaboration étroite avec le courtier Lovys, nos solutions d’assurance Auto sont intégralement ajustables en fonction de votre profil et offre un excellent rapport qualité/prix. Pour tout savoir sur nos solutions d’assurance Auto et profiter au plus vite de leurs tarifs hyper compétitifs, rendez-vous ici.

Quels justificatifs demandent FLOA Bank pour bénéficier de son assurance Auto?

Pour assurer votre véhicule, vous aurez juste besoin des pièces justificatives ci dessous :

• une photocopie de votre permis de conduire ;

• le certificat d’immatriculation de votre véhicule ;

• votre relevé d’information d’assurance, qui retrace votre parcours d’assuré auto.

Quand votre contrat prend-il effet ?

Vous êtes couvert à partir des dates et pour une durée indiquée sur vos conditions particulières.

Vous recevrez également une attestation temporaire d’assurance 1 mois. Ce délai vous permet d'adresser les dernières pièces justificatives réclamées, et notamment d’obtenir votre relevé d’information auprès de votre ancien assureur. Un document indispensable pour la poursuite de vos garanties au-delà de cette période et l’obtention de votre carte verte définitive.

Découvrez nos Actualités

Budget Auto : Comment en faire une affaire qui roule ?
Budget Auto-Moto : Pour que tout roule dans votre famille !
Pensez à tous les frais avant d'acheter un 2 roues !

Besoin d'Aide

  • Comment résilier mon contrat d’assurance auto ?

  • Qu’est-ce que le bonus-malus ?

  • Qu’est-ce qu’une franchise en assurance auto ?

  • Est-il possible d’effectuer un transfert d’assurance auto ?