Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Savoir combien coûte une assurance auto est indispensable pour établir son budget. En comparant les tarifs pratiqués par les compagnies d’assurance, vous pourrez constater des prix variables. Mais c’est avant tout votre profil de conducteur qui détermine le montant de vos cotisations. Découvrez comment anticiper le coût de votre assurance avec FLOA Bank.

Un tarif qui dépend de votre expérience au volant et de votre passif en tant qu'assuré

Votre expérience de conduite et l’historique de vos sinistres sont certainement les critères les plus susceptibles d’influencer le montant de votre assurance auto. 

- L’âge ou l’année d’obtention du permis est l’un des critères fondamentaux utilisés par les assureurs pour définir votre profil de risque. C’est finalement assez logique : les jeunes conducteurs sont davantage concernés par les accidents responsables et les accrochages. 

- Le sexe est également pris en compte en raison de statistiques qui démontrent que les femmes connaissent moins d’accidents graves et de retraits de permis grâce à une conduite plus prudente. Elles sont aussi moins nombreuses à commettre des excès de vitesse.

- Les antécédents : peu d’assurés le savent, mais un relevé d’information contenant l’historique des accidents est établi à chaque sinistre. Le fait de changer d’assureur ne suffit pas à effacer les comportements à risque. Si vous avez connu de nombreux accidents responsables dans le passé ou si vous avez commis des infractions susceptibles de mettre la vie d’autrui en danger, comme la consommation d’alcool au volant, vous risquez de payer une surprime d’assurance auto élevée. Cependant, rien n’est définitif et vous pouvez agir sur votre profil en cumulant des bonus pour chaque année sans accident.

- L’adresse de résidence : les accidents et accrochages sont plus fréquents dans les grandes villes. Si vous vivez dans la capitale, le risque de sinistre est automatiquement majoré.

Un prix évolutif en fonction de votre véhicule et de l'usage que vous en faites

Le type de véhicule que vous conduisez peut avoir une incidence sur le montant de vos cotisations d’assurance. Plus votre véhicule est puissant (l’on parle de puissance fiscale), plus votre prime d’assurance aura tendance à augmenter. Là encore, il s’agit d’anticiper le risque d’accident. Une vitesse de conduite élevée est associée à un risque plus fréquent de sinistre et à des dommages corporels et matériels plus importants en cas d’accident de la route.

La motorisation (essence ou diesel) influe dans une moindre mesure sur le coût de l’assurance. Les voitures qui fonctionnent au diesel sont associées à un kilométrage plus élevé. Elles sont plus chères à l’achat que les voitures à essence et engendrent des coûts de réparation et d’entretien supérieurs.

Une date de mise en circulation ancienne est susceptible de générer une majoration de votre prime d’assurance. C’est pour cette raison que les voitures d’occasion sont plus chères à assurer. Les experts estiment qu’une voiture neuve est plus fiable d’un point de vue technique, indépendamment du nombre de révision annuelle effectué. En d’autres termes, même si vous entretenez parfaitement votre véhicule, vous devez vous attendre à un surcoût si son ancienneté est supérieure à 3 ans.

L’usage de votre voiture joue bien sûr un rôle sur le tarif proposé par votre assureur. Un usage quotidien augmente nécessairement le risque de sinistre. Si vous utilisez uniquement votre véhicule le week-end ou de manière très ponctuelle, optez plutôt pour une assurance au kilomètre. Cette formule vous aidera à faire des économies.

Des prix différents selon le niveau de couverture que vous choisissez

Il n’existe pas une assurance auto type, mais plusieurs formules qui peuvent être personnalisées pour obtenir le meilleur rapport entre le niveau de protection recherché et le montant des cotisations.

Le choix dépend évidemment des risques associés au véhicule que vous conduisez et à votre profil de conducteur. Choisir une assurance au tiers (assurance de base obligatoire) lorsque l’on possède une voiture neuve haut de gamme relève de l’imprudence. En cas de dommages, vous devrez payer des réparations onéreuses sans avoir amorti au préalable votre véhicule.

Si vous possédez une voiture d’occasion ou un véhicule de plus de 8 ans, il ne sera pas rentable d’opter pour une assurance multirisque.

Pensez aux formules intermédiaires qui vous permettent de personnaliser votre assurance et de réduire les coûts, sans sacrifier votre niveau de protection.

Vous pouvez par exemple souscrire une assurance de base, complétée par les garanties « bris de glace », « vol » et « catastrophe naturelle ».

Vous souhaitez savoir combien coûte une assurance auto ? Demandez aujourd’hui votre devis en ligne avec FLOA Bank.

Besoin d'Aide

  • Comment résilier mon contrat d’assurance auto ?

  • Qu’est-ce que le bonus-malus ?

  • Qu’est-ce qu’une franchise en assurance auto ?

  • A quoi sert le relevé d’information ?