Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Financer les frais de notaire de son achat immobilier avec un prêt personnel : est-ce envisageable ?

Financer les frais de notaire de son achat immobilier avec un prêt personnel : est-ce envisageable ?

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois

Financer les frais de notaire est bien souvent une opération complexe dans le cadre d’un achat immobilier. Certains acheteurs ont tendance à oublier ces frais supplémentaires inhérents à l’acquisition de leur futur habitat ! Heureusement, il existe d’autres moyens de financement, en cas d’apport personnel insuffisant. FLOA Bank vous livre quelques astuces pour optimiser votre projet immobilier.

Que sont des frais de notaire et à combien s'élèvent-ils ?

Contrairement à ce que laisse penser l’expression utilisée pour les désigner, les frais de notaire ne sont pas uniquement composés des émoluments de ce dernier. Si une part des frais d’acquisition sert effectivement à rémunérer le notaire, celle-ci ne représente qu’environ 15 % du montant dû par l’acheteur.

La partie la plus importante est composée des différents impôts et taxes prélevés par l’État. C’est au notaire que revient la charge de collecter cette somme supplémentaire, appelée « droits de mutation ». C’est pour cette raison que l’on parle de « frais de notaire ». Il faut savoir que la part qui revient à l’État ne peut faire l’objet d’aucune remise. En revanche, le notaire est autorisé à réduire le montant de ses émoluments pour compenser une éventuelle hausse des droits de mutation. Cette alternative est intéressante pour les vendeurs qui n’envisagent pas de revoir à la baisse le prix de leur bien immobilier, mais doit cependant être négociée.

Les frais de notaire dans leur globalité, incluant la rémunération du professionnel et les droits de mutation, sont à la charge de l’acquéreur du bien. Il est donc primordial de les anticiper afin de les inclure dans le budget initial, au risque d’avoir de mauvaises surprises. Sachez que le montant est variable en fonction du bien acquis. Il faut compter entre 5 et 8 % du montant du bien pour un logement ancien et environ 2 à 3 % du montant du bien pour un logement neuf.

Des frais de notaire normalement inclus dans votre demande de prêt immobilier

Les frais de notaire comprenant les émoluments et les droits de mutation peuvent représenter une part importante du financement de votre bien immobilier. Par exemple, pour l’achat d’un bien ancien d’une valeur de 400 000 euros Net vendeur, vous devrez payer des frais de notaire compris entre 20 000 et 40 000 euros. Certains acquéreurs réservent leur apport personnel au paiement des frais d’acquisition. Mais si vous ne disposez pas de la somme nécessaire, vous devez trouver une autre alternative. Dans ce cas précis, il est possible d’intégrer les frais au crédit immobilier. L’établissement prêteur considère alors que les frais d’acquisition sont inclus dans le montant global du projet immobilier de l’emprunteur.

Toutefois, les acquéreurs qui ne disposent pas d’apport ou dont le financement en fonds propres est insuffisant doivent justifier d’un dossier sans failles. L’objectif est de rassurer l’établissement bancaire en faisant montre d’une excellente gestion financière et d’une situation professionnelle stable.

En d’autres termes, vous aurez plus de chance de voir vos négociations aboutir si vous parvenez à convaincre votre banquier du sérieux de votre profil.

Dans les faits, il n’est pas toujours aisé d’obtenir la validation de son banquier pour financer les frais de notaire ! Celui-ci se fonde sur le taux d’endettement pour déterminer la capacité d’emprunt de l’acheteur. D’où l’importance d’intégrer dès le départ les frais d’agence et de notaire dans son budget de base pour éviter tout dépassement susceptible de remettre en question la validation du crédit.

Financez vos frais de notaire avec un prêt personnel dans le cas d'une acquisition dépassant très légèrement votre budget

Si vous n’êtes pas parvenu à convaincre votre banquier d’intégrer les frais de notaire à votre projet immobilier, vous disposez heureusement d’une autre solution. Pour pallier l’absence d’apport, vous pouvez avoir recours au prêt personnel. Avec ce crédit à la consommation, vous pouvez emprunter de manière indépendante jusqu’à 75 000 euros ! En procédant ainsi, vous obtiendrez un apport suffisant pour financer vous-même les frais de notaire.

Ce mode de financement présente d’autres atouts puisqu’il vous permettra d’étendre légèrement vos recherches en bénéficiant d’un budget beaucoup plus confortable. Vous pourrez ainsi acheter le bien de vos rêves même si sa valeur Net vendeur est légèrement plus importante que prévu.

Avec FLOA Bank, vous pouvez souscrire un crédit personnel en ligne en seulement quelques étapes. Cette solution est idéale si vous avez rapidement besoin d’argent pour financer les frais de notaire et finaliser votre projet immobilier !

Besoin d'Aide

  • Comment souscrire à mon Prêt Personnel ?

  • Quel délai pour recevoir les fonds pour mon projet ?

  • Quel montant de financement puis-je demander ?

  • Qu'est-ce qu'un Prêt Personnel ?

Réalisez votre simulation

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois