Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Quel crédit en cas d’interdiction bancaire ?

Faire une demande de crédit en cas d’interdiction bancaire n’est jamais chose aisée. En effet, les organismes de crédit sont nombreux à refuser les demandes de crédit des personnes en situation d’interdiction bancaire afin d’éviter le surendettement.

Toutefois, il existe des alternatives, et dans certains cas, il est possible d’obtenir un prêt avec une interdiction bancaire. Se tourner vers le prêt sur gage, le microcrédit social ou le prêt hypothécaire représente d’autres possibilités d’obtenir un crédit avec une interdiction bancaire.

Quelle solution de crédit en cas d’interdiction bancaire ? Comment demander un prêt quand on a une interdiction bancaire ? FLOA vous délivre quelques éléments de réponse.  

Qu’est-ce qu’une interdiction bancaire ?

Un établissement bancaire peut vous interdire de payer par chèque si vous avez fait un ou plusieurs chèques sans provision. Dans ce cas, on parle d’interdiction bancaire.  

L’interdiction bancaire d’émettre des chèques est prononcée lorsque vous cumulez les 2 situations suivantes : 

- Vous avez fait un chèque sans provision. C’est le cas lorsque l’encaissement du chèque vous met en situation de découvert non autorisé ou de dépassement du découvert autorisé. 

- Vous n’avez pas procédé à sa régularisation après demande de la banque. 

L’interdiction d’émettre des chèques est enregistrée pendant 5 ans au fichier central des chèques (FCC).  

Une interdiction bancaire peut également être posée si vous êtes en retard dans le remboursement de votre crédit ou en cas d’incident de paiement. Dans ce cas, vous serez inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). 

Dans un cas comme dans l’autre, si vous souhaitez demander un crédit avec une interdiction bancaire, vous pourrez faire face à certaines difficultés. En effet, dans la grande majorité des cas, les organismes de prêt restent peu enclins à accorder des prêts en cas d’interdiction bancaire. 

Le crédit en cas d’interdiction bancaire : rêve ou réalité ?

Les emprunteurs qui désirent souscrire un crédit avec une interdiction bancaire peuvent rencontrer des obstacles. En effet, les établissements bancaires cherchent avant toute chose à réduire le risque de perte financière et n’accordent que très rarement un crédit en cas d’interdiction bancaire 

Si votre conseiller estime que vous ne serez pas capable de payer vos mensualités, il préférera certainement refuser votre demande. S’il estime également que vous vous exposez à un risque de surendettement à cause de ce crédit avec interdiction bancaire, il pourra également refuser votre demande.  

Rien ne sert de cacher la vérité si vous faites une demande de crédit avec une interdiction bancaire : des organismes prêteurs vérifient systématiquement si les emprunteurs sont inscrits au FCC1 et au FICP (Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers).  

Pour constituer un dossier solide, si vous êtes interdit bancaire, vous devez mettre toutes les chances de votre côté. N’hésitez pas à prouver votre solvabilité pour appuyer votre demande de crédit en montrant vos fiches de paie et justificatifs de revenus ainsi que vos relevés de compte des derniers mois. Vous pourrez ainsi gagner plus facilement la confiance de votre banquier.  

Comment essayer de souscrire un crédit en cas d’interdiction bancaire ?

Vous êtes actuellement en situation d’interdiction bancaire, mais avez besoin de souscrire un emprunt ? Voici quelles sont les solutions de crédit qui existent.

Régler la dette qui cause le fichage pour lever l’interdiction bancaire

Comme expliqué précédemment, demander un crédit avec une interdiction bancaire est un véritable défi. Afin d’éviter le surendettement, de nombreux organismes prêteurs refuseront votre demande. Dans ce cas de figure, obtenir un prêt est presque impossible. La seule solution qui s’offre à vous est de régler la dette qui cause le fichage afin de lever l’interdiction bancaire.  

Une fois l’interdiction bancaire levée, vous pourrez alors vous rendre dans un établissement de crédit et renouveler votre demande de prêt. Attention, cependant, car la levée d’interdiction bancaire n’est pas le seul critère que l’agent analysera afin de vous accorder votre crédit. D’autres éléments seront passés au crible pour analyser votre capacité de remboursement, comme votre situation personnelle et votre situation financière, par exemple. 

Pour maximiser vos chances d'obtenir votre crédit une fois l’interdiction bancaire levée, faites en sorte de présenter : 

- des comptes bancaires correctement gérés ; 

- des revenus fixes ; 

- un contrat de travail (idéalement un CDI1 ou un CDD2) dont la durée couvre la durée de remboursement de votre prêt 

Se tourner vers une solution de crédit adaptée à l’interdiction bancaire

Si malheureusement, vous n’êtes pas en mesure d’effacer la dette qui cause votre fichage en Banque de France, vous pouvez vous tourner vers une solution de crédit adaptée à l’interdiction bancaire.

Le microcrédit social, crédit pour les personnes en interdiction bancaire

Le microcrédit social représente une solution de financement pour les personnes en situation d'interdiction bancaire. Ce crédit doit être demandé auprès d’un organisme spécialisé.  

Le microcrédit est un prêt qui s’adresse aux personnes qui n’ont pas accès au système bancaire classique (parce qu’elles sont concernées par une interdiction bancaire, par exemple). Avec un microcrédit social, il est possible de demander un crédit compris entre 300 € et 5 000 €. Le délai de remboursement du prêt s'étale ensuite sur 5 ans maximum.  

Des organismes peuvent vous aider à obtenir un microcrédit social. C’est notamment le cas de la Croix Rouge française ou encore des associations Crésus.  

Le prêt sur gage en cas d’ interdiction bancaire

Une autre solution pour obtenir un crédit avec une interdiction bancaire est de se tourner vers un prêt sur gage auprès d’une caisse de crédit municipal. Concrètement, si vous détenez des objets de valeur (montre, œuvre d’art, voiture de collection, etc.), vous pouvez en faire un dépôt en échange de votre crédit. Votre objet de valeur est alors conservé par l’organisme qui vous accorde le prêt durant toute la période de remboursement de l’emprunt : 

- si vous remboursez votre emprunt correctement, l’objet gagé vous est rendu au terme de la période de remboursement ; 

- si vous ne remboursez pas votre emprunt, l’objet gagé devient l’entière propriété de l’organisme de crédit 

En règle générale, avec le prêt sur gage, le montant du prêt varie entre 50 % et 70 % de la valeur estimée du bien déposée.  

Le crédit hypothécaire en présence d’une interdiction bancaire

Hypothéquer votre bien immobilier obtenir un prêt en cas d’une interdiction bancaire. Cette option n’est valable que si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier.

Le montant du crédit hypothécaire qui peut vous être accordé varie selon la valeur de votre bien immobilier. En général, il varie entre 50 % et 80 % de la valeur de votre logement.  

Le crédit en cas d’interdiction bancaire chez FLOA

Chez FLOA, il n’est pas possible d’obtenir un crédit en cas d’ interdiction bancaire. Si vous êtes dans ce cas de figure, nous vous conseillons de rembourser votre dette afin de lever ladite interdiction. Une fois que votre situation est régularisée, vous pouvez vous rapprocher de notre équipe afin que nous puissions de nouveau étudier votre demande2 

Si vous êtes pressé, ou que vous n’êtes pas en mesure de rembourser votre dette, vous pouvez vous tourner vers l’une des solutions de crédit citées ci-dessus (prêt sur gage, prêt hypothécaire, microprêt social).  

Besoin d'Aide

  • Le crédit renouvelable, c'est quoi ?

  • Comment obtenir un Financement, utilisation spéciale du crédit renouvelable ?

  • Comment souscrire un rachat ou regroupement de crédits** ?

  • Demander un Financement, cela signifie quoi ?