Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Assurance de
prêt immobilier :
comment est calculé le taux d'invalidité ?

Découvrez notre Assurance de Prêt immobilier

Le taux d’invalidité concerne deux des quatre garanties d’un contrat d’assurance emprunteur. C’est pourquoi il est important de connaître la méthode de calcul des assureurs pour anticiper leur indemnisation en cas de sinistre. FLOA vous aide à y voir plus clair.

Assurance de prêt immobilier : qui calcule le taux d'invalidité ?

L’assurance de prêt immobilier est un contrat qui vise à protéger l’emprunteur, ses ayants droit et l’organisme de crédit. En effet, il est impossible de prévenir l’avenir. Un accident ou une maladie provoquant une invalidité peut survenir à tout moment. Cette dernière peut engendrer une baisse des revenus. Dans ce contexte, il est important de couvrir un éventuel sinistre pouvant avoir de lourdes conséquences pour le souscripteur et son entourage.

Les garanties du contrat concernées sont les suivantes :

- PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie)
- ITT (Incapacité temporaire,Totale de Travail)

La première garantie est obligatoire (à l’instar de la garantie décès), tandis que la seconde est facultative, mais vivement recommandée.

Pour comprendre la différence entre ces deux garanties, il faut distinguer invalidité et incapacité. Ce sont deux notions proches, mais différentes. L’incapacité, par essence temporaire, se traduit par une interruption d’activité. Elle est réversible. L’invalidité peut être temporaire ou définitive et constituer une perte d’autonomie plus ou moins lourde. Elle engendre parfois l’impossibilité d’exercer sa profession, voire de se déplacer et de réaliser les gestes courants.

L’assurance maladie distingue trois niveaux d’invalidité :

- invalidité de première catégorie : la personne touchée par l’invalidité peut encore exercer une profession rémunérée.
- invalidité de seconde catégorie : l’exercice d’un métier, quel qu’il soit, n’est plus possible.
- invalidité de troisième catégorie : une assistance est requise pour effectuer les gestes de la vie quotidienne

Assurance de prêt immobilier : comment est calculé le taux d'invalidité ?

En cas de sinistre entraînant une invalidité plus ou moins étendue, l’assuré doit faire valoir son droit à l’indemnisation, qui comprend le remboursement partiel ou intégral de ses échéances de prêt.

Le calcul du taux d’invalidité repose sur deux paramètres : l’exercice de l’activité professionnelle et l’activité fonctionnelle. Dans le premier cas, il s’agit d’établir dans quelle mesure l’emprunteur peut continuer ou non d’exercer son ancien métier ou une autre profession en cas de reconversion. Une personne qui exerçait un emploi physique peut éventuellement effectuer un emploi de bureau en cas d’invalidité partielle.

En ce qui concerne l’invalidité fonctionnelle, elle est établie selon un barème en fonction des parties du corps touchées. Ainsi, la perte d’un doigt peut représenter un taux d’invalidité compris entre 5 % et 8 %. La perte d’un pied ou d’une main peut représenter un taux d’invalidité de 30 %. En cas de paraplégie, ce taux peut atteindre 80 %. En cas de perte d’autonomie (l’assuré ne peut plus effectuer seul les gestes du quotidien), la couverture est portée à 100 %. L’assureur doit donc prendre en charge le remboursement intégral des mensualités du crédit immobilier, comprenant le capital restant dû et les intérêts.

Une expertise médicale est indispensable pour établir le taux d’invalidité et l’évolution du handicap. Elle est obligatoirement réalisée par le médecin-conseil de la compagnie d’assurance. Il est possible de contester l’expertise médicale d’une invalidité en demandant une contre-expertise. L’assureur ne peut pas refuser d’accéder à la demande du souscripteur.

Taux d'invalidité : quels impacts sur votre assurance de prêt immobilier ?

Avant de souscrire une assurance de prêt, il est important de connaître l’étendue des garanties proposées. Si vous optez pour le niveau de couverture maximal (Invalidité Permanente Totale, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et Invalidité Permanente Partielle), le taux d’invalidité sera fixé selon les barèmes de l’Assurance maladie.

D’autre part, il est important de décrypter les clauses qui peuvent influencer le taux d’indemnisation, comme les délais de carence et la franchise. Portez une attention particulière aux limites d’âge qui peuvent varier selon les contrats et aux exclusions de garanties en cas de problème de santé ou de maladie chronique. Enfin, il convient de vérifier que la prise en charge proposée sera bien forfaitaire (à hauteur du montant réel des échéances).

Assurance prêt immobilier

Besoin d'Aide

  • Pourquoi choisir l’assurance du prêt immobilier distribuée par FLOA ?*

  • Suis-je éligible à l'assurance de crédit immobilier distribuée par FLOA ?

  • Le coût des formalités médicales nécessaires pour mon dossier sera-t-il pris en charge ?

  • Puis-je aller voir mon médecin habituel pour réaliser mes formalités médicales complémentaires ?