Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Assurance de prêt
immobilier :
que se passe-t-il en cas de décès du conjoint ?

Découvrez notre Assurance de Prêt immobilier
Assurance de prêt immobilier : que se passe-t-il en cas de décès du conjoint ?

Conçue pour protéger les emprunteurs lors d’un sinistre, l’assurance de prêt immobilier en cas de décès du conjoint couvre  tout ou partie des sommes restant dues. Toutefois, pour activer les garanties, il est nécessaire d’effectuer certaines formalités. FLOA vous explique comment procéder. 

Assurance de prêt immobilier et décès du conjoint : l'importance de la quotité d'assurance

L’achat d’un bien immobilier est indissociable de la souscription d’une assurance emprunteur. Celle-ci est obligatoire, et conditionne l’accès à l’emprunt.

Lorsque plusieurs co-emprunteurs contractent le crédit immobilier, il existe une répartition des différents frais alloués au financement. Cette répartition concerne également l’assurance de prêt : l’on parle de quotités d’assurance.

En d’autres termes, chaque emprunteur règle le montant correspondant à la part du capital qu’il doit rembourser. Le montant additionné des parts doit couvrir au minimum 100 % de la prime d’assurance. Si chaque emprunteur a une quotité de 100 %, la protection est maximale. En cas de décès du conjoint, le crédit est intégralement remboursé par l’assurance et l’emprunteur restant est déchargé de son obligation vis-à-vis du créancier.

Lorsque la répartition choisie est de 50 % pour chaque emprunteur, le décès du conjoint entraîne une prise en charge au prorata de sa quotité. Cela signifie que la moitié du capital devra être remboursée selon les conditions prévues par le contrat de prêt. Cependant, lorsque le prêt n’est pas contracté à parts égales, ce qui est souvent le cas lorsqu’il existe un écart important entre les revenus de chaque membre du couple, la quotité peut différer. Il existe des répartitions 40/60, 30/70 ou 20/80. Dans ce cas précis, l’assureur se contentera de rembourser la part du capital restant correspondant à la quotité attribuée au co-empruteur décédé. Il est donc plus avantageux de fixer une quotité de 100 % au conjoint dont les revenus sont les plus élevés pour optimiser la protection du couple et bénéficier d’une meilleure prise en charge par l’assurance en cas de sinistre.

Quelles sont les démarches à entreprendre en cas de décès d'un des deux souscripteurs ?

La disparition d’un des co-emprunteurs active la garantie décès du contrat d’assurance emprunteur, puisqu’il s’agit du principal risque couvert obligatoirement. Dans ce cas de figure, il est important de savoir comment fonctionne un remboursement de prêt en fonction des quotités d’assurance souscrite. En effet, si le souscripteur ou l’un des deux souscripteurs du prêt décède avant d’avoir intégralement remboursé le capital et les intérêts, c’est logiquement à l’assureur de verser une indemnisation qui prend la forme d’un remboursement des échéances restantes.

Toutefois, ce remboursement n’est pas intégral si les quotités n’atteignent pas 100 % et le co-emprunteur doit continuer à rembourser sa part

Dans tous les cas, certaines démarches doivent être effectuées dans les délais prescrits pour permettre le versement des indemnités.

Le co-emprunteur doit déclarer le décès de son conjoint par courrier recommandé, en précisant un certain nombre d’informations. Un certificat de décès, ainsi que la copie de la pièce d’identité du demandeur, doivent accompagner ce courrier. Ces documents sont indispensables pour établir les conditions d’indemnisation. Bon à savoir : la compagnie d’assurance est tenue de vous donner une réponse sous 30 jours à compter de la réception du courrier.

Il existe également un cas particulier : si les deux conjoints disparaissent avant que leur dette soit soldée, leurs héritiers devront prendre en charge le règlement de la dette à condition d’accepter la succession. Dans le cas contraire, la cession du bien sera organisée, en vue de rembourser le créancier.

Bénéficiez des garanties grâce au contrat d'assurance de prêt immobilier FLOA

Vous recherchez un contrat d’assurance de crédit immobilier qui pourra vous couvrir  au mieux en cas de sinistre ? FLOA vous propose une assurance de prêt composée de quatre garanties, dont la garantie décès. Profitez de la délégation d’assurance pour faire des économies sur  le montant de l’assurance.

Grâce à son partenariat avec Utwin, courtier en assurance de crédit immobilier, vous avez la garantie de profiter de l’offre la plus adaptée à votre profil d’emprunteur. Que vous soyez primo-accédant, senior ou actif, vous pourrez profiter d’un taux d’assurance de prêt plus attractif.

Vous possédez déjà une assurance de prêt immobilier ? Avec la délégation d’assurance, vous pouvez comparer les tarifs des assureurs et, le cas échéant, changer de contrat d’assurance . Confiez la résiliation de votre assurance à FLOA : nos équipes se chargeront de tout.

Le saviez-vous ? Vous pouvez également souscrire une assurance de crédit pour couvrir un prêt à la consommation.

Assurance prêt immobilier

Besoin d'Aide

  • Pourquoi choisir l’assurance du prêt immobilier distribuée par FLOA ?*

  • Suis-je éligible à l'assurance de crédit immobilier distribuée par FLOA ?

  • Le coût des formalités médicales nécessaires pour mon dossier sera-t-il pris en charge ?

  • Puis-je aller voir mon médecin habituel pour réaliser mes formalités médicales complémentaires ?