Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le Prêt peut favoriser l’épanouissement de votre Association

Le Prêt peut favoriser l’épanouissement de votre Association

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois

prêt personnel

Vous rêvez de monter votre association mais vous manquez de fonds ? Il existe plusieurs solutions pour la financer. Que vous ayez besoin de liquidités pour finaliser votre projet ou pour renflouer la trésorerie de votre organisation, les options sont multiples. Si vos démarches n’aboutissent pas, pensez également au Prêt !

Financer son association grâce à des subventions

Pour concrétiser vos idées, donner vie à vos projets ou étendre la notoriété de votre association à but non lucratif, vous avez besoin de fonds. Parmi les sources de financement, vous avez la possibilité de faire appel aux subventions de l’État et des collectivités locales. Ces aides financières sont accordées indépendamment des objectifs de l’association. Autrement dit, ces subventions publiques sont versées en fonction des budgets alloués, mais également du nombre d’acteurs qui évoluent dans votre secteur. Il faut également que votre activité ait pour objectif de favoriser l’intérêt général, porté par chacun des membres de votre organisation. 

Au moment de formaliser votre demande de subventions, vous devez concevoir un dossier complet et argumenté. Commencez par remplir le formulaire Cerfa n°12156*03 téléchargeable sur le site du gouvernement. N’hésitez pas à transmettre au comité décisionnaire l’ensemble des éléments qui justifient le bien-fondé de votre association et ses perspectives sur le long terme. Votre demande sera examinée sous un délai de 2 à 3 semaines. Sachez que vous pouvez essuyer un refus en dépit d’un dossier solide et bien présenté. 

Important : seules les associations déclarées à la préfecture et disposant d’un numéro d’immatriculation Siret/Siren peuvent effectuer une demande de subventions. L’immatriculation est gratuite et peut être effectuée auprès de l’INSEE. 

De plus, les aides financières versées aux associations sont soumises à des plafonnements. Au-delà d’un montant total de 23 000€, l’association doit signer une convention précisant les conditions d’utilisation des fonds.

Financer son association grâce à des ressources externes

Vous n’êtes pas parvenu à obtenir une subvention publique ou celle-ci est trop insuffisante ? Vous pouvez avoir recours à des financements privés externes sous la forme de dons, de cotisations ou d’aides à la création. Voici différentes formes de ressources qu’il est possible d’obtenir :

- le mécénat, lorsque votre projet séduit un investisseur privé et qu’il décide de vous verser gracieusement une contribution financière destinée à développer votre association. En effet, les « business angels » ne financent pas uniquement les entreprises lucratives. Encore faut-il dénicher un ou plusieurs mécènes dans un contexte concurrentiel dense. Vous n’êtes évidemment pas le seul à devoir faire vivre une association ;

- le « crowfunding » est une forme innovante d’appel aux dons qui vous permet de gagner en visibilité et de faire connaître vos actions via le web. Les investisseurs peuvent prendre connaissance de votre argumentaire et décider d’apporter leur pierre à l’édifice par le biais d’une participation financière. Les plateformes de « crowfunding » sont accessibles sous conditions et certaines sont payantes ;

- les dons et les cotisations des membres figurent parmi les sources de financement indispensables afin de faire vivre l’association au quotidien, même s’ils demeurent souvent insuffisants pour optimiser son développement en phase de croissance ;

- vos propres fonds et votre épargne peuvent bien sûr servir à assurer la bonne santé de votre association. Toutefois, c’est une solution plutôt difficile à assumer sur le long terme. Vous devez bénéficier d’une surface financière suffisamment large pour vivre confortablement, continuer à épargner et préparer votre retraite ; 

- l’emprunt bancaire n’est envisageable que si l’organisme financier qui vous accompagne est prêt à financer un projet non lucratif, ce qui demeure assez rare. De plus, les taux appliqués sont souvent exagérément élevés, ce qui a tendance à dissuader même les plus enthousiastes.

Focus sur le Prêt : un moyen rapide et efficace pour lancer son association

Le financement d’une association demande beaucoup de temps et d’investissement. Peut-être préférez-vous vous concentrer sur l’essentiel : la réalisation de votre projet et de ses bienfaits. Pour ceux qui souhaitent se faciliter le bouclage de leur budget, le Prêt Personnel est une alternative séduisante. Grâce à une souscription en ligne simplifiée et accélérée, ce prêt peut être utilisé pour renflouer votre trésorerie, trouver des locaux adaptés, faire connaître votre projet, financer des campagnes publicitaires ou encore développer votre réseau d’adhérents.

Pour élaborer votre demande de crédit, utilisez la calculette de prêt disponible gratuitement sur notre site. Choisissez l’onglet « Prêt Personnel » et saisissez le montant dont vous avez besoin pour favoriser le développement de votre association. Puis, déplacez le curseur sur la durée de remboursement qui vous convient le mieux et validez votre simulation. Vous obtiendrez immédiatement une proposition personnalisée sur la base de vos informations.

Réalisez votre simulation

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois