Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Comment calculer
son reste à vivre ?

Comment obtenir un crédit immédiat en 48h ?
Montant souhaité en €

Le calcul du reste à vivre permet de bien préparer sa demande de crédit, en anticipant les exigences des organismes bancaires. Les créanciers se servent de cet indicateur pour attribuer des crédits aux particuliers. Il faut donc le prendre en compte pour obtenir son financement ! FLOA vous explique comment procéder.

Pourquoi calculer son reste à vivre ?

Le reste à vivre est, comme son nom l’indique, la somme dont dispose un ménage après avoir réglé l’ensemble de ses dettes. C’est une information particulièrement éclairante pour les organismes de crédit. Ces derniers doivent s’assurer que l’emprunteur est solvable et qu'il sera capable de rembourser les mensualités du crédit en temps et en heure.

Il est évident que le reste à vivre dépend de plusieurs critères, comme les ressources de l’emprunteur, sa situation familiale et ses habitudes de consommation. L’objectif est d’analyser son budget mensuel pour mettre en lumière sa capacité d’endettement, c’est-à-dire la somme qui peut être allouée au remboursement du crédit.

Un reste à vivre confortable est un critère favorable qui tend à rassurer l’organisme prêteur. Cet indicateur réduit le risque d’impayés et de surendettement.

En effet, le crédit ne doit pas impacter le pouvoir d’achat des ménages qui doivent à la fois régler leurs factures, effectuer les dépenses de la vie courante et, dans la mesure du possible, épargner chaque mois.

Calculer le reste à vivre est donc l’une des grandes étapes qui jalonnent une demande de prêt à la consommation. Mais c’est également un bon moyen pour l’emprunteur de savoir s’il est éligible au crédit. Cette analyse est indispensable pour réajuster une demande de financement trop ambitieuse et éviter un refus. Il ne faut pas perdre de vue que le crédit est un engagement (parfois sur le long terme) et que chaque échéance doit être remboursée selon les conditions prévues dans le contrat.

Quels éléments doit-on prendre en compte pour calculer son reste à vivre ?

Pour calculer le reste à vivre, il faut se pencher de manière approfondie sur son budget.

La première étape consiste à lister l’ensemble des ressources du foyer. Attention : certains revenus ne sont pas pris en compte par la plupart des organismes de crédit. C’est par exemple le cas des revenus sociaux (prestations compensatoires versées par la Caisse d’Allocations Familiales).

Voici quelques exemples de revenus pris en compte dans le calcul du reste à vivre :

- le salaire net de l’ensemble des co- emprunteurs, sous réserve de présentation des trois derniers bulletins de paye ;
- les revenus touchés en tant que dirigeant d’entreprise ou travailleur indépendant ;
- la pension de retraite ;
- les revenus fonciers, dans le cadre de la mise en location d’un ou plusieurs biens immobiliers.

Une fois cette liste établie, vous obtiendrez le montant correspondant à vos ressources. Vous devrez ensuite lister l’ensemble de vos charges, sous la forme de dépenses récurrentes :

- les crédits en cours de remboursement ;
- l’impôt sur le revenu ;
- la taxe foncière, si vous êtes propriétaire ;
- le loyer, si vous êtes locataire de votre logement ;
- les factures d’énergie et d’eau ;
- les abonnements (téléphonie, Internet) ;
- les frais de scolarité des enfants (école privée, cantine) ;
- la pension alimentaire versée au conjoint en cas de séparation ;
- les mensualités prévisionnelles de votre futur emprunt, qu’il ne faut pas oublier d’inclure.

La formule de calcul du reste à vivre

Découvrez un exemple pour mieux comprendre :

Un emprunteur vit seul et n’a pas d’enfants à charge. Son salaire s’élève à 2200 euros nets par mois. Ses charges sont de 1500 euros par mois. Son reste à vivre est de 700 euros.

Il ne faut pas confondre le reste à vivre avec le taux d’endettement. Un emprunteur peut bénéficier d’un taux d’endettement peu élevé tout en disposant d’un faible reste à vivre, notamment s’il doit absorber de nombreuses charges.

C’est pour cette raison que ces deux paramètres sont pris en compte par les organismes financiers lorsqu’ils étudient un dossier de demande de prêt.

Coup de pouce

Besoin d'Aide

  • Comment souscrire à mon prêt personnel ?

  • Quel délai pour recevoir les fonds pour mon projet ?

  • Quel montant de financement puis-je demander ?

  • Puis-je rembourser mon emprunt plus vite et comment ?