Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rachat d'un fonds de commerce : simplifiez-vous la tâche !

Financement rachat de fonds de commerce FLOA Bank

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois

Vous rêvez d’ouvrir votre propre épicerie, une boulangerie ou un commerce de proximité dans votre commune ? Le financement d’un fonds de commerce est une étape indissociable de votre projet professionnel. Plusieurs options existent pour vous aider à démarrer sans attendre votre activité. Que vous disposiez ou non d’un apport personnel, FLOA Bank vous informe.

Quel crédit lorsqu’on ne dispose pas des fonds nécessaires ?

Que l’on souhaite devenir boucher, bijoutier, fleuriste ou buraliste, racheter un fonds de commerce présente beaucoup d’avantages. Cette transaction permet de lancer son activité tout en minimisant les risques (pas d’achat immobilier), avec une enseigne connue et une clientèle déjà acquise. Cependant, pour la plupart des artisans et des commerçants, effectuer une demande de prêt pour concrétiser ce projet demeure un passage obligé. 

L’opération demeure souvent onéreuse, même s’il existe des disparités importantes en fonction de la localisation et du type de commerce. Voici quelques exemples de tarifs de fonds de commerce issus des données du marché :

- Garage/station-service à Paris : entre 190 000€ et 500 000€ ;

- Boulangerie à Brest : entre 46 000€ et 650 000€ ;

- Café-restaurant à Angers : entre 69 000€ et 360 000€ ;

- Restaurant à Toulouse : entre 115 000€ et 650 000€.

(Source : cessionpme.com)

En règle générale, le prix est fixé selon un pourcentage du chiffre d’affaires du commerce (entre 50% et 100%). Avant de valider une transaction, il est indispensable de bien se renseigner pour connaître l’état de l’établissement et déterminer son potentiel d’exploitation. 

Dans tous les cas, au moment de contracter un crédit pour concrétiser l’achat d’un fonds de commerce, pensez à prendre en compte tous les frais annexes : loyers du bail commercial, décoration et aménagement, publicité et marketing, frais fiscaux… etc. 

La plupart du temps, les établissements bancaires ou les investisseurs exigent que le repreneur puisse justifier d’un apport personnel d’au moins 30 % du prix de vente pour aider au financement. Lorsque l’on ne dispose d’aucun apport, il est alors possible de bénéficier d’un prêt pour financer son fond de commerce.

 

Comment bénéficier des aides de l’État ?

Le gouvernement a mis en place des dispositifs d’aide à la reprise d’entreprise qui peuvent faciliter le rachat d’un commerce. Elles diffèrent en fonction de la situation du repreneur et de la nature de son projet.

Les demandeurs d’emploi qui désirent préparer le financement d’un fonds de commerce bénéficient d’aides spécifiques :

- l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise) permet de percevoir 45% du montant total des allocations chômage sous forme de capital ;

- le prêt NACRE permettait d’emprunter jusqu’à 10 000€ sans intérêt, tout en bénéficiant d’un accompagnement dédié pour le montage du dossier et le développement de la future activité. Il a été remplacé en 2017 par l’EPCE (Évaluation Préalable à la Création ou Reprise d’Entreprise) et par des aides financières au niveau régional (Prime Régionale à la Création d’Entreprise) ;

- l’aide à la création d’entreprise est versée aux demandeurs d’emploi souffrant d’un handicap. Elle est plafonnée à 6 000€.

Si vous n’êtes pas inscrit à Pôle Emploi, vous êtes éligible à certaines aides publiques et privées :

- les prêts d’honneur proposés par certaines associations au niveau local ;

- l’Agefiph, qui est un prêt d’honneur spécifiquement dédié aux créateurs ou repreneurs d’entreprises ;

- Les investisseurs ou "business angels" offrant un soutien financier en contrepartie de garanties sur le futur chiffre d’affaires.

Bien préparer son projet d’acquisition grâce à la simulation de prêt gratuite et 100% en ligne de FLOA Bank

L’une des phases les plus importantes dans le cadre d’un rachat de fonds de commerce consiste à bien anticiper son plan de financement. Plus votre dossier est solide et bien argumenté, plus vos chances d’obtenir un prêt à la hauteur de vos besoins sont importantes. Pour réaliser une simulation de votre crédit, vous pouvez utiliser un outil en ligne qui calculera sans risque d’erreur le coût total de votre emprunt, sa durée et le montant de vos échéances en tenant compte du taux d’intérêt. 

Grâce à ces précieuses informations, vous optimiserez la présentation de votre dossier de prêt, tandis que vous pourrez plus aisément le négocier après avoir comparé les meilleures offres du moment. 

Plus l’emprunt est conséquent et vous engage financièrement, plus il est judicieux de l’accompagner d’une assurance emprunteur. Même si celle-ci est facultative, elle vous garantit une couverture lorsque vous vous retrouvez dans l’impossibilité de rembourser votre crédit. En effet, cette assurance vous protège en cas d’incapacité de travail, de perte d’emploi, de décès (pour vos ayants droit) ou encore d’accident provoquant une invalidité partielle ou totale.