Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Un sinistre comme un vol ou un dégât des eaux est presque toujours imprévisible. En procédant à une évaluation des biens, vous pourrez obtenir plus facilement un dédommagement correspondant à la valeur réelle de vos objets précieux. Voici quelques conseils pour réaliser cette démarche et anticiper les conséquences d’un cambriolage ou d’un incendie.

Pourquoi procéder à une évaluation de ses biens ?

Les biens personnels sont parfois appelés « actifs mobiliers » pour les distinguer des actifs immobiliers. Il peut s’agir :

- des meubles

- des objets d’art

- des bijoux

- du matériel hi-fi

- des livres anciens

- des objets de collection

Il est indispensable de connaître la valeur de ce que l’on possède pour fournir des indications précises à son assureur. D’ailleurs, au moment de souscrire un contrat d’habitation, votre conseiller sera amené à vous demander une évaluation des biens. Les informations données servent à la fois à définir le montant de votre prime d’assurance et celui de vos indemnités en cas de sinistre. 

Si vous donnez une valeur trop importante, vous risquez de payer des cotisations plus élevées. Si, au contraire, vous minimisez le prix réel de vos biens, vous toucherez un montant plus faible qui ne couvrira pas le remplacement de vos objets suite à un vol, un dégât des eaux ou un incendie. 

Que vous soyez locataire ou propriétaire, cette estimation est indispensable pour protéger les objets auxquels vous tenez. Si vous louez un logement meublé, il est vivement recommandé de contracter une assurance renforcée contre les dommages. 

Il faut également tenir compte de l’évolution de leur valeur dans le temps. En moyenne, les actifs mobiliers perdent environ 10 % de leur prix d’achat au bout de deux ans. C’est pourquoi il peut être intéressant de souscrire l’option de garantie à la valeur réelle pour limiter les pertes financières.

Comment calculer son capital mobilier ?

Commencez par lister l’intégralité des biens en votre possession. Pour éviter les oublis, procédez pièce par pièce et essayez d’intégrer tous les objets, même ceux qui vous paraissent insignifiants. Si vous possédez encore les factures, vous pourrez avoir une idée précise du prix de vos biens. Le cas échéant, vous pouvez éventuellement contacter le marchand ou le fabricant afin de récupérer une preuve d’achat. Il est aussi possible de retrouver la référence d’un article similaire sur Internet pour trouver la valeur d’un bien acheté récemment.

Il est un peu plus difficile de déterminer le prix d’un bijou de famille ou d’une œuvre d’art. Vous pouvez demander conseil à un professionnel (bijoutier, galeriste) ou effectuer une expertise à vos frais. Dans ce cas, vous obtiendrez un certificat que vous pourrez remettre à votre assureur dans le cadre du calcul de votre indemnisation.

Quelques bons réflexes peuvent vous aider à obtenir le dédommagement de vos biens dégradés ou volés. N’hésitez pas à prendre vos objets de valeur en photo. Conservez systématiquement les factures ou les tickets de caisse après un achat.

Comment être indemnisé après un sinistre ?

Les indemnités versées dans le cadre de votre contrat d’assurance habitation comprennent à la fois les valeurs immobilières (porte cassée, serrure fracturée, murs dégradés, peinture intérieure ou sol) et les valeurs mobilières (vos biens et objets personnels). 

Il faut savoir que la prise en charge et le remboursement des actifs mobiliers peuvent considérablement varier d’un contrat à l’autre. Plusieurs cas de figure sont possibles :

- Vous avez souscrit une assurance minimale, comprenant uniquement le RC (Responsabilité Civile) : vous n’obtiendrez qu’une indemnisation à valeur d’usage. Cela signifie que vos biens ne seront pas intégralement remboursés en fonction du prix d’achat. Une franchise sera appliquée en fonction de l’ancienneté de vos objets.

- Vous avez choisi une garantie de remboursement de la valeur à neuf : vous touchez le montant correspondant au prix réel d’achat de vos biens. Le coefficient de vetusté ne peut être appliqué qu’à hauteur de 25 %, ce qui limite votre perte financière.

- La garantie « rééquipement à neuf » vous permet d’être intégralement remboursé (sans franchise) si vous remplacez vos biens dans les six mois suivant le sinistre.

Si la dernière formule semble être la plus avantageuse, vous devez également prendre en compte le montant de la prime d’assurance correspondant aux cotisations mensuelles. 

Vous souhaitez changer d’assurance habitation pour bénéficier d’une couverture optimale tout en réduisant vos dépenses ? Optez pour l’assurance 100 % en ligne de FLOA Bank, qui intègre en option toutes les garanties pour optimiser votre niveau de couverture en fonction de l’évaluation de vos biens mobiliers. Vous pouvez demander votre devis en ligne dès aujourd'hui : c'est gratuit !