Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rachat de crédit : une solution efficace en cas de divorce ?

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois

Suite à un divorce, le rachat de crédit est une solution possible pour éviter le risque de surendettement. Encore faut-il déterminer les conditions de cette opération, qui peut être délicate en fonction du statut de chaque co-emprunteur.

Divorce et rachat de crédit : présentation du principe de solidarité

Au cours d’un divorce, les ex-époux doivent se préoccuper des dettes contractées pendant leur mariage. Ces dernières concernent notamment les différents prêts souscrits, qu’il s’agisse d’un crédit immobilier ou de crédits à la consommation. Si l’un des co-emprunteurs décide de prendre en charge l’intégralité ou une partie des emprunts, il doit s’assurer que l’autre n’est plus solidaire des échéances. 

La procédure de désolidarisation consiste à désengager l’un des emprunteurs de son obligation de remboursement du ou des crédits. Il est indispensable de la formaliser par l’envoi d’un courrier recommandé afin d’attester le renoncement de la partie concernée.

Attention : en cas de divorce, il est important de se fier aux spécificités du contrat de mariage pour définir le niveau de solidarité des ex-époux. Si le mariage a été conclu dans le cadre de la communauté universelle, les biens devront être séparés à parts égales (y compris s’ils ont été achetés au nom d’un seul conjoint).

Autre fait important à retenir, toute modification du profil de l’emprunteur peut entraîner une rupture du contrat de prêt originel. Par exemple, si vous désirez reprendre à votre charge un crédit alors que votre capacité de remboursement est insuffisante, votre banque pourra refuser votre demande. D’autant plus qu’un divorce peut coûter cher et engendrer une importante baisse des revenus.

Dans ce contexte, le rachat de crédits s’affirme comme une excellente alternative puisqu’il permet de réduire le montant des mensualités et d’optimiser la gestion des emprunts multiples. Il s’agit donc d’une option à considérer en cas de taux d’endettement trop élevé, supérieur au plafond fixé à 33 %.

Les solutions envisageables concernant les crédits en cours en cas de divorce

Il est important d’anticiper le devenir des crédits ayant servi à acquérir des biens en commun (une maison, une voiture ou du mobilier). Plusieurs options peuvent être envisagées en fonction des souhaits de chaque emprunteur :

- La vente du bien : le montant obtenu permet de rembourser le capital restant dû. L’éventuel reliquat est partagé à parts égales entre les deux ex-époux.

- Le transfert du crédit : si l’un des co-emprunteurs ne souhaite pas vendre le bien et veut en devenir l’unique propriétaire, il doit assumer seul le remboursement du prêt.

- La continuité du remboursement : en cas de séparation à l’amiable, il est possible de conserver tels quels les prêts en cours, à condition que chaque partie puisse avoir la jouissance partagée des biens achetés à crédit. Cette situation est beaucoup plus rare.

- Le remboursement anticipé des crédits : cette option doit être envisagée si le capital restant dû est peu important. Dans le cas contraire, cette solution ne sera pas rentable en raison du coût des pénalités.

- La répartition des crédits souscrits : pour des raisons financières, les emprunteurs divorcés peuvent choisir d’assumer une partie des crédits chacun de leur côté. Cette répartition doit être réfléchie en fonction des ressources et faire l’objet d’une demande spécifique auprès de l’établissement créditeur.

Vous hésitez entre les différentes options concernant le devenir de vos crédits après un divorce ? N’hésitez pas à réaliser plusieurs simulations en ligne pour définir le montage financier le plus avantageux.

La solution du rachat de crédit pour repartir sur de bonnes bases

Quels que soient votre situation et le régime matrimonial conclu avant votre divorce, vous pouvez avoir recours au rachat de crédit pour assainir votre situation budgétaire.

Le regroupement de prêts permet à l’emprunteur qui décide d’assumer seul la charge financière des remboursements de retrouver une aisance financière. C’est parfois même le seul moyen de reprendre un crédit lorsque les revenus sont insuffisants pour couvrir l’ensemble des charges.

Très flexible, le rachat de crédits après un divorce permet de s’adapter aux contraintes budgétaires de l’emprunteur. L’allongement de la durée globale du crédit peut réduire le montant des échéances de 60 % ! Les liquidités dégagées permettent parfois de financer un projet personnel. En revanche, le coût global de l’emprunt est souvent impacté par l’augmentation des intérêts.

Avant de choisir votre rachat de crédits, prenez le temps de comparer les offres et effectuez une simulation gratuite en ligne sur le site de FLOA Bank !

Besoin d'Aide

  • Comment souscrire à mon Rachat de Crédit ?

  • Puis-je ne racheter qu'une partie de mes crédits en cours ?

  • La règle des 33% d'endettement est-elle strictement obligatoire ?

  • Puis-je m'engager auprès de plusieurs organismes de rachat de crédit ?

Réaliser une simulation

Simulez votre projet en 3 clics

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois