Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Engagement

Engagement
Lancez-vous dans l’entreprenariat avec FLOA Bank : l'exemple de Manon

Lancez-vous dans l’entreprenariat avec FLOA Bank : l'exemple de Manon

Manon a 36 ans. Après plus de 10 ans passés à travailler dans l’univers des assurances, c’est décidé, cette année, elle va lancer sa boîte dans un domaine qui la passionne au quotidien : la poterie.

Son rêve : devenir céramiste indépendante et avoir une boutique-atelier en centre ville, dans laquelle elle pourrait vendre ses créations et donner des cours à des particuliers les soirs et les weekends. Son seul enjeu : trouver les fonds pour financer son lancement ! Heureusement pour elle, il existe pas mal d’aides qui permettent aux entrepreneurs de se lancer dans de belles aventures… On vous raconte ?

Choisir son statut, la première étape pour se lancer dans l’entreprenariat

Dans un premier temps, Manon doit choisir quel statut correspond le mieux à son projet. Avec l’entreprise d’assurance dans laquelle elle travaille, Manon a réussi à négocier une rupture conventionnelle, pour quitter sa boîte en toute sérénité. L’avantage ? Elle reçoit une indemnisation et peut avoir accès au chômage, une somme mensuelle qui va lui permette de vivre correctement, même si elle ne se verse pas de salaire les premiers mois de son nouveau projet !

Dans ce cadre, avant de trouver le lieu parfait pour lancer son atelier-boutique, Manon a décidé de se lancer en auto-entrepreneur. L’objectif ? Proposer ses services à d’autres ateliers de sa ville, et être rémunérée en prestation de services. Pour cela, elle a repéré une aide auto entrepreneur liée à Pôle emploi : l’Allocation d’aide au Retour à l’Emploi (ARE). Elle peut donc continuer à prétendre aux allocations chômage tout en travaillant via sa micro-entreprise.

En effet, c’est toujours bon à savoir ! Un demandeur d’emploi qui crée une entreprise peut recevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi s’il remplit les conditions d’attribution de l’ARE, s’il reste inscrit à Pôle emploi, et surtout, s’il ne reçoit pas l’aide à la reprise ou création d’entreprise.

Trouver les aides financières adaptées à son projet

A côté de l’ARE, Manon va également s’appuyer sur les aides de l'État pour se lancer dans l’entreprenariat. Aujourd’hui, les créateurs d’entreprises peuvent bénéficier de nombreuses aides financières de l'État pour se lancer. Manon a décidé d’opter pour le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise (Nacre). Il s’agit d’une aide de l'État, au niveau régional, pour créer son entreprise, structurer ses finances et démarrer l’activité de son atelier-boutique.

Ça y est, après quelques mois en tant que freelance, Manon a enfin trouvé l’espace idéal, en plein centre ville, pour créer son atelier-boutique de céramique. Le lieu a beaucoup de charme mais nécessite quelques travaux. Manon a aussi besoin d’argent pour s’équiper. Il lui faut des tours de céramiste, un grand four, des tables, un ordinateur pour gérer son site e-commerce et ses réservations, ainsi que quelques outils… Avec toutes ces dépenses, les aides Pôle emploi et le NACRE ne suffisent plus !

Après avoir étudié toutes ses options, Manon a trouvé quelques nouvelles sources de financement :

Sa région propose d’autres aides pour booster l’entreprenariat, souvent sous forme de concours, avec, à la clé, une récompense financière intéressante. Pour les trouver, elle est allée se renseigner auprès de son conseil régional et a fait quelques recherches sur Aides-entreprises.fr.

Faire connaître son projet et être soutenu

En plus de ces appels à projets auxquels elle répond, elle a décidé de se faire accompagner par des associations compétentes. En effet, il existe de nombreuses associations dont l’objectif est d’accompagner les entrepreneurs, au niveau local, pour que leurs projets fleurissent ! Pour les découvrir, c’est simple, il suffit de faire quelques recherches en ligne ou de se renseigner auprès de votre mairie.

Pour vraiment mettre toutes les chances de son côté, Manon a lancé une campagne de crowdfunding auprès de sa famille, de ses amis, et a communiqué dessus activement pour toucher le plus grand nombre de personnes. Il existe plusieurs plateformes, comme Ulule, KissKissBankBank, Lita, MiiMOSA… C’est une technique qui permet de récolter des dons auprès de particuliers, avec une contrepartie ! Pour sa part, elle a prévu d’offrir des créations : tasses, vases, théières, et autres poteries, en échange de participations financières pour mener à bien son projet. Cette option lui a permis de récolter plus de 5000 euros en un mois !

Besoin d’une aide supplémentaire ? FLOA est à votre écoute !

La réussite de son crowdfunding a vraiment boosté Manon. Après quelques travaux, l’atelier est maintenant prêt à ouvrir, mais Manon est à court d’argent pour financer les derniers équipements qu’elle n’avait pas prévus dans son budget initial. L'entrepreneuriat, c’est aussi un tas d’imprévus qui viennent rythmer le quotidien ! Pour faire face à ces imprévus, Manon a opté pour l’offre Coup de pouce de sa banque FLOA. Un mini crédit qui lui permet d’accéder immédiatement à un peu de trésorerie, pour lancer son projet, enfin ! Ce qui l’a convaincue d’opter pour cette option ? Le fait de faire sa demande en 1 seul clic, et de recevoir les fonds sous 24h avec l’option “express”. Elle compte rembourser la somme empruntée sous 4 mois ! Avec cet argent, elle prévoit d’acheter deux tours à céramique, et aussi de financer la soirée d’ouverture de sa boutique !

Comme Manon, vous avez envie de vous lancer dans l’entreprenariat ? Et si vous preniez rendez-vous avec un expert FLOA pour connaître les aides les plus utiles au bon lancement de votre projet ?

Les articles qui peuvent vous intéresser

FLOA, Un grand millésime de Bordeauxt !
Sécuriser la relation téléphonique
FLOA Bank fait appel à e-Enfance