Une question ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Comment effectuer un rachat de crédit avec un garant ?

Simulez votre projet en 3 clics !

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois

Pour mieux convaincre votre banque, vous pouvez opter pour un rachat de crédit avec garant. Cette option peut pallier un taux d’endettement trop important et contribuer à rassurer votre créancier. FLOA Bank vous explique comment procéder et élaborer un dossier bien argumenté pour mettre toutes les chances de votre côté. 

Rachat de crédit : que signifie le terme garant ?

Le garant est une personne physique ou morale qui se porte caution du crédit d’un emprunteur. Son rôle est de couvrir d’éventuels impayés afin de réduire le risque de dette dans certaines situations, comme une perte d’emploi ou des difficultés financières transitoires. Il est possible de faire appel à un garant pour tous types de crédits. Dans le cadre du regroupement de prêts, l’objectif est à la fois de renégocier le taux d’intérêt des prêts en cours et d’en simplifier la gestion. Le capital cumulé doit être remboursé selon de nouvelles conditions qui peuvent engendrer l’exigence de garanties supplémentaires. Il est d’autant plus fréquent que la situation personnelle ou professionnelle de l’emprunteur est susceptible d’évoluer dans le temps.

Il existe trois types de garants de rachat de crédit : la personne tierce, l’organisme de cautionnement et l’hypothèque. Le choix dépend à la fois des souhaits et des ressources de l’emprunteur.

Garant rachat de crédit : la personne tierce

Pour consolider votre dossier de demande de rachat de crédit, vous pouvez faire appel à un tiers. Le plus souvent, il s’agit d’un membre de la famille ou de l’entourage proche. Mais tous types de personnes peuvent se porter cautions d’un prêt. Vous pouvez solliciter un collègue, un ami ou parent éloigné. En revanche, il est important de comprendre les enjeux et les obligations qui résultent de cette démarche. Le garant s’engage à rembourser le crédit souscrit en cas d’impayés, jusqu’à la dernière échéance si nécessaire. C’est pourquoi le cautionnement nécessite à la fois un engagement fort et des revenus suffisants.

Il faut savoir que les organismes créditeurs exigent un certain nombre de documents au moment de l’étude du dossier, comme les fiches de paie et les avis d’imposition. D’autre part, un acte de cautionnement solidaire paraphé et signé sera demandé au garant. Il ne sera donc pas possible de faire marche arrière après la validation du contrat et l’écoulement du délai de rétractation de 14 jours !

Garant rachat de crédit : l'organisme de cautionnement

Malheureusement, tout le monde n’a pas la chance de pouvoir compter sur son entourage pour obtenir un cautionnement. Si tel est votre cas, vous disposez d’une alternative : faire appel à un organisme de cautionnement. Il s’agit d’un établissement financier qui peut se porter caution de votre prêt. Dans le cadre de son engagement, il pourra intervenir en cas de défaillance, notamment si vous ne pouvez plus rembourser normalement vos mensualités.

En revanche, ce type de garantie externe représente un coût. Pour pallier la prise de risque engendrée par son profil, l’emprunteur doit s’acquitter de frais supplémentaires sous la forme d’une « commission de garantie ». Le montant à payer dépend du capital restant à rembourser. Il peut être soldé en une seule fois ou divisé en plusieurs mensualités dont le coût sera reporté sur les échéances de prêt.

Si vous envisagez de recourir à un organisme de cautionnement, n’hésitez pas à multiplier les demandes. Vous décuplerez vos chances d’obtenir une réponse favorable et vous pourrez plus facilement comparer les frais afin de faire des économies.

Garant rachat de crédit : la caution hypothécaire

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, vous pouvez opter pour une caution hypothécaire. En cas d’impayés, votre banque sera autorisée à se rémunérer en saisissant ce bien.

Ce cautionnement est un peu particulier, notamment parce qu’il doit être formalisé par un acte authentique devant un notaire. Cette démarche engendre des frais supplémentaires, à la charge de l’emprunteur.

L’hypothèque est automatiquement levée après la dernière échéance du crédit ou en cas de revente du bien immobilier. Dans ce dernier cas de figure, l’emprunteur s’engage à verser le fruit de la vente s’il ne peut plus verser les échéances de prêt.

Quel que soit le type de cautionnement que vous choisirez ou qui vous sera conseillé par votre banque, pensez à soigner particulièrement votre dossier pour faciliter son acceptation. Soyez transparent sur votre situation et réunissez tous les documents exigés. Généralement, le rachat de crédits s’envisage pour optimiser une situation financière délicate. Dans ce contexte, les organismes prêteurs attendent beaucoup des garanties apportées et donnent leur faveur aux cautions les plus solides.

Réaliser une simulation

Simulez votre projet en 3 clics !

1
2
500 €
50000 €
3
12 mois
84 mois